En ce moment En ce moment

10 000 Eco Artisans d'ici à 2011

Publié par le

. Jean Lardin, président de la Capeb, et Jean-Louis Borloo, ministre de l'Ecologie, viennent d'entériner le déploiement de l'Eco Artisan.

@ CAPEB

. Jean Lardin, président de la Capeb, et Jean-Louis Borloo, ministre de l'Ecologie, viennent d'entériner le déploiement de l'Eco Artisan.

La chasse au gaspillage d'énergie bat son plein. Et la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) affûte son arme: le label Eco Artisan, lancé en avril 2008. A ce jour, 300 entreprises du bâtiment sont labellisées et 150 sont en passe de l'être. L'objectif? 10 000 Eco Artisans d'ici à 2011, dont 60 % d'adhérents Capeb. C'est l'engagement pris, en avril, par Jean Lardin, président de la Capeb, lors de la signature de la Convention sur le déploiement du programme Eco Artisan avec Jean-Louis Borloo, ministre de l'Ecologie. La Capeb s'engage, notamment, à sensibiliser les entreprises artisanales à la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre, à relayer les mesures issues du Grenelle tel que l'éco-prêt à taux zéro, à développer des outils d'évaluation thermique et à assurer le succès de sa marque Eco Artisan. L'Etat s'engage à apporter son soutien au déploiement de ce label, à informer et sensibiliser les acheteurs publics sur cette démarche. Par ailleurs, Jean-Louis Borloo souhaite généraliser la caméra thermique, qui permet de mesurer les pertes énergétiques des logements, malgré un coût actuel de plus de 3 000 Euros. Les particuliers peuvent ainsi évaluer les économies réalisées en engageant des travaux. Devenir Eco Artisan est une démarche volontaire, par laquelle l'artisan s'engage à disposer d'une compétence en évaluation thermique globale, à fournir un conseil général à son client, et à vérifier la qualité des travaux et la satisfaction du client.

Sur le même sujet