En ce moment En ce moment

A Rosny-sous-Bois, un lycée se met au vert

Publié par le

Système de récupération des eaux, toitures végétalisées, panneaux solaires, le lycée Jean Moulin de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) répond à des objectifs de haute qualité environnementale. L'établissement a ouvert ses portes à la rentrée 2009 après un chantier de deux ans.

  • Imprimer

@ PHOTOS: DUSAPIN ET LECLERCQ

Le développement durable ne s'impose pas toujours dans les établissements scolaires. Pourtant, à Rosny-sous-Bois, il s'immisce peu à peu dans le quotidien des élèves. La ville a inauguré, en septembre 2009, le lycée Jean Moulin qui répond à des objectifs de haute qualité environnementale (HQE). « Cet établissement est caractéristique d'une démarche générale d'éco-construction puisque l'Unité Lycées de la région Ile-de-France oeuvre depuis 10 ans pour la création de bâtiments respectueux de l'environnement », précise Agnès Lauret-Grémillet, responsable du service qualité environnementale des lycées. L'opération, d'un montant de 21 millions d'euros, a entièrement été financée par la région. Doté d'un système de chauffage par le sol, d'une toiture végétalisée, d'un système de récupération de l'eau de pluie et de panneaux solaires, le bâtiment consomme entre 20 et 30 % d'énergie de moins qu'un lycée classique. « Le système de récupération de l'eau pluviale collectée sur la toiture végétale permet l'alimentation des toilettes et une partie de l'arrosage extérieur », poursuit Agnès Lauret-Grémillet. Autre atout: du fait de son implantation et de sa forme, le bâtiment bénéficie des apports du soleil durant la saison hivernale, tout en étant protégé des surchauffes en été par les toitures végétales. La région a également souhaité étendre cette préoccupation environnementale aux entreprises du chantier, en leur faisant signer une charte verte. « Cette charte a pour double objectif de garantir un chantier à faible nuisance pour les riverains et d'optimiser le tri et la gestion des déchets. Nous avons aussi fixé l'objectif d'un suivi de 100 % des déchets réglementés (dangereux) et 50 % des déchets non réglementés, ce qui a été largement atteint », se félicite Agnès Lauret-Grémillet.

Travaux généraux

L'espace Lavoisier, d'une superficie d'environ 11 000 m2, a été mis à la disposition de la région Ile-de-France par la ville pour y implanter le nouveau lycée Jean Moulin. Les travaux ont duré deux ans et ont été entièrement financés par la région.

Les premières pousses de la toiture totalement végétalisée

D'une surface de 3 000 m2, la toiture végétalisée ne répond pas seulement à un critère esthétique. C'est aussi un choix environnemental car la toiture retient les eaux avant le renvoi au réseau et permet l'évaporation pour humidifier l'air. Autre avantage: elle nécessite peu d'entretien et aucun arrosage.

Un site harmonieux

Le lycée se déploie autour d'une cour intérieure végétalisée, coeur de l'établissement. Il peut accueillir jusqu'à 472 élèves, répartis en 20 divisions.

Chauffage

Le plancher chauffant permet d'obtenir à 17 °C la même sensation de confort que celle atteinte à 20 °C avec les autres modes de chauffage.

Panneaux solaires

Le toit accueille des panneaux solaires pour assurer le chauffage de l'eau sanitaire des logements de fonction.

Conception bioclimatique

Le bâtiment fait la part belle au bois réifié (mélèze, matériau biodégradable, économique, pérenne et qui stocke en outre du CO2. Il est issu de forêts gérées durablement. Les performances environnementales du bâtiment en exploitation seront évaluées notamment par des bilans de suivi effectués six mois et deux ans à réception des travaux.

Repères

> Adresse Rosny-sous-Bois Seine-Saint-Denis).
> Architectes Fabrice Dusapin et François Leclercq.
> Coût de la construction 20,64 MEuros, dont 18,66 MEuros pour les travaux.

Mallory Lalanne

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet