A la conquête des Emirats arabes unis

Publié par le

Développement. Grâce au label Entreprise du patrimoine vivant (EPV), Bruno Patout, ébéniste dans le Sud-Est de la France, a pu exposer pour la première fois ses créations à l'étranger, lors du prestigieux salon, Index Dubaï, aux Emirats arabes unis. Une première très prometteuse.

  • Imprimer

Pour Bruno Patout, dirigeant de l'ébénisterie l'Atelier de la contre-courbe, dans le Sud de la France, l'heure est au bilan. Ce chef d'entreprise s'est envolé début novembre pour les Emirats arabes unis et a participé au salon Index Dubaï, l'un des plus importants rendez-vous consacré au mobilier et à la décoration. Il présente, le sourire aux lèvres, le résultat de ces quatre jours de tractation. Des dizaines de rencontres avec des institutionnels, des centaines de documents distribués, des discussions plus ou moins avancées avec des clients potentiels. « Une entreprise française spécialisée dans les aménagements d'Airbus, de paquebots et de grands hôtels s'est montrée particulièrement intéressée par nos réalisations et m'a proposé de réaliser des sculptures sur bois », souligne le dirigeant. Il faut dire que Bruno Patout n'a pas lésiné sur les moyens. Il a exposé un bureau alliant l'ébène à l'or blanc et a créé une gammes péciale sur le thème de l'eau.

Un soutien à plusieurs niveaux

Bruno Patout peut aujourd'hui envisager de se développer à l'export, grâce notam-ment au prestigieux label Entreprise du patrimoine vivant (EPV) qu'il a reçu en 2010. Une distinction qui lui a permis d'obtenir des aides pour s'attaquer au marché international. Les EPV bénéficient en effet de plusieurs avan-tages pour se développer hors de l'Hexagone, dans le cadre de la convention signée entre la Direction générale de la compétiti-vité, de l'industrie et des services (DGCIS) et Ubifrance : tarif pré-férentiel, interprétariat, suivi de contacts, insertion de la plaquette et du dossier de presse dans les documents remis aux journalistes, présentation du label dans le catalogue. Un soutien primordial pour l'ébéniste. « Un interprète trilingue a été mis gratuitement à ma disposition pendant toute la durée de l'événement. J'ai aussi obtenu une aide pour la location du stand. Pour ces quatre jours aux Emirats, au lieu de débourser 6 500 euros je n'ai dépensé que 3 050 euros. » Ubifrance a également assuré le suivi commercial et a recontacté après le salon, tous les professionnels et clients potentiels rencontrés à Dubaï. L'ébéniste a aujourd'hui des projets plein la tête. Il entreprend de traduire son site internet en anglais et de diffuser une newsletter, pour délivrer des informations sur les produits, présentés avec leurs visuels, et sur les nouveautés. Il prévoit également de repartir à Dubaï en mai ou en octobre prochain pour s'exposer à l'Hotel show, un salon réservé aux professionnels de l'hôtellerie et de la restauration. Un événement qui draine plus de 10 000 visiteurs.

Repères

- Raison sociale
Atelier de la contre-courbe
- Activité
Décoration, ébénisterie, sculpture, dorure sur bois
- Ville
Châteauneuf-de-Gadagne (Vaucluse)
- Année de création
2001
Dirigeant
Bruno Patout, 45 ans
Effectif
5 personnes
CA 2009
50 000 Euros

Mallory Lalanne

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet