Augmentations salariales: le bâtiment en seconde position

Publié par le

Les salariés du bâtiment sont plutôt bien lotis: en 2007, leur salaire mensuel de base (hors primes et avantages en nature) a augmenté de 3,1%, quand l'ensemble des salariés français ont connu, eux, une revalorisation un peu inférieure (+ 2,6%). C'est ce qu'indique une grille publiée par la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares), qui s'est basée sur 45 000 établissements d'au moins dix salariés.

@ PHOTODISC/CD

Le BTP se place dans le trio de tête des plus fortes progressions salariales, ex aequo avec celles du nettoyage, de la manutention, de la récupération et de la sécurité et juste derrière celles de l'immobilier et des activités tertiaires liées au bâtiment (+ 3,5%). Le contexte économique favorable et la traditionnelle vigueur de la négociation collective dans les branches professionnelles du bâtiment ont fortement contribué à ce résultat. Ce sont les ouvriers (+ 3,1%) et les professions intermédiaires comme les techniciens et agents de maîtrise (+ 3,3%) qui en bénéficient le plus.

Sur le même sujet