En ce moment En ce moment

Bien sélectionner son fournisseur d'électricité

Publié par le

Energie. La facture énergétique pèse lourd dans votre bilan 2010? Selon votre activité, la consommation électrique peut être pénalisante sur vos résultats financiers. Depuis 2004, vous pouvez quitter EDF, mais comment être sûr de choisir un contrat meilleur marché? Explications.

  • Imprimer

Dans un contexte économique difficile, sur fond de hausse des tarifs pétroliers et de défiance vis-à-vis de l'énergie nucléaire, l'augmentation régulière de la facture d'électricité semble inévitable. Après deux hausses coup sur coup en août 2010 et en janvier 2011, le prix de l'électricité a déjà augmenté de 6,4 % en un an, selon l'Insee. EDF a par ailleurs proposé au gouvernement une augmentation progressive du kWh de 30 % sur les cinq prochaines années. Le tarif réglementé, qui était jusque-là une garantie de maîtrise des prix, ne joue plus véritablement son rôle. Ainsi, pour essayer de maîtriser vos coûts d'exploitation, vous pouvez envisager de changer de fournisseur d'électricité. Pour autant, ce changement ne peut se faire sans discernement.

Des cas de figure très variés

Changer de fournisseur d'électricité ne se fait pas d'un claquement de doigts. Selon la date d'ouverture et du type de contrat souscrit, vous n'aurez pas les coudées aussi franches que vous l'imaginez. Aussi, pour savoir comment et vers qui vous orienter, vous devez analyser votre dernière facture et être attentif à quelques points-clés. Si votre local professionnel est déjà raccordé au réseau électrique et que votre contrat inférieur à 36 kVA est au tarif réglementé, vous pouvez, si vous le souhaitez, souscrire un abonnement chez un fournisseur alternatif. Si vous avez déjà changé de fournisseur et que vous souhaitez revenir au tarif réglementé d'EDF, vous pouvez également le faire en invoquant le principe de réversibilité. En revanche, si votre local professionnel, précédemment occupé, n'est plus raccordé au réseau électrique, vous pouvez soit vous orienter vers le tarif réglementé d'EDF, soit choisir un prestataire alternatif proposant une offre de marché.

Si vos besoins électriques sont supérieurs à 36 kVA, vous pouvez souscrire à une offre au tarif réglementé pour une durée minimum d'un an jusqu'au 31 décembre 2015. Seule condition: que l'ancien occupant du local n'ait pas souscrit à une offre de marché avant le 8 décembre 2010. Une fois ces prérequis posés, vous pouvez vous attaquer au choix de votre futur fournisseur.

Des critères à vérifier absolument

Certes, le tarif réglementé est assez onéreux et augmente peu à peu. Pour autant, les offres de marché peuvent parfois réserver de mauvaises surprises. C'est pourquoi, avant d'accorder votre confiance à un fournisseur privé et de vous engager en signant un contrat les yeux fermés, il est préférable de vous assurer que les tarifs proposés sont bien garantis sur un laps de temps donné. Une garantie sur une à deux années offre une certaine visibilité.

En outre, certains contrats proposent une indexation sur le tarif réglementé d'EDF. Mais ce dernier est voué à augmenter, c'est une certitude. Toutefois, l'indexation vous assure que l'augmentation du tarif de votre fournisseur ne sera jamais supérieure à celle d'EDF. En cas de crise énergétique majeure, c'est un point rassurant.

Cependant, le critère financier n'est pas le seul à observer. Intéressez-vous également au service client, tel que le dépannage. En tant que professionnel, la continuité du service est pour vous une nécessité absolue. Sous quel délai et à quel prix les interventions de raccordement après une tempête, par exemple, pourront-elles être effectuées? Etudiez aussi les frais annexes, souvent assez peu lisibles dans les contrats. Si le prix de l'abonnement, les taxes et éventuellement le prix du kWh sont clairement exprimés, existe-t-il des frais supplémentaires en cas de règlement par chèque de vos factures? Autant de questions que vous devez vous poser avant de vous engager pour éviter les mauvaises surprises. Dans tous les cas, et pour dédramatiser un potentiel divorce avec le fournisseur historique, sachez que, si par malheur vous avez opté pour un fournisseur d'énergie incompétent, ou qui dépose le bilan, la continuité du service reste assurée. C'est en effet le réseau d'EDF qui prend le relais. Une sécurité en or.

A savoir

Trouver le prestataire adapté
En fonction de votre consommation, mais aussi de votre situation géographique, l'offre des fournisseurs d'énergie varie. En région parisienne, il existe beaucoup plus d'offres que dans des zones plus reculées. Pour trouver les prestataires disponibles dans votre région, rendez-vous sur le site http://energie-info.fr/pro/pratique/listedes-fournisseurs. Il vous suffit de remplir le formulaire de recherche disponible. Précisez tout d'abord le type d'énergie qui vous intéresse, en l'occurrence l'électricité, puis indiquez votre code postal. Cliquez sur le bouton «Rechercher». Pour accéder à la liste des prestataires à la fois présents dans votre zone géographique et compatibles avec vos besoins, vous devez encore préciser le type de consommation voulu. Pour un artisan, elle est toujours, hormis cas exceptionnel, inférieure à 36 kVA. Cochez alors les cases «Petit» puis «Rechercher». Le site vous communiquera les coordonnées de tous les prestataires énergétiques positionnés sur votre marché. Ne reste plus, dès lors, qu'à les contacter pour comparer leurs offres!

JOSÉ RODA

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet