En ce moment En ce moment

Bilan contrasté pour la sécurité au travail

Publié par le

Les chiffres de l'assurance maladie de 2009 révèlent un recul des accidents mais une hausse du nombre de maladies professionnelles.

  • Imprimer

Les accidents du travail reculent en France. Cette diminution importante s'explique par une baisse générale de l'activité en 2009, mais aussi par les premiers résultats des actions de prévention lancées ces dernières années.

En 2009, les accidents du travail ont reculé de 7,5 %. En revanche, en ce qui concerne les accidents de trajet, les chiffres sont mauvais: ils ont augmenté de 6,8 %, du fait de conditions météorologiques plus difficiles que d'habitude.

Les maladies professionnelles, quant à elles, poursuivent leur évolution avec un accroissement du nombre de victimes indemnisées de 5,1 % en 2009, soit 45472 personnes. C'est surtout l'augmentation de 7,2 % du nombre de victimes indemnisées pour des troubles musculo-squelettiques (TMS) qui est responsable de ces chiffres, les TMS représentant 80 % des maladies professionnelles reconnues. Un autre point à noter, le nombre de maladies bénignes dues à l'amiante décroît sensiblement. En revanche, le nombre de décès à la suite de pathologies malignes a augmenté.

2009 marque aussi l'entrée en vigueur du plan national d'actions coordonnées (PNAC) de l'assurance maladie/risques professionnels qui vise à réduire, sur quatre ans, la sinistralité de quatre risques particuliers: cancers professionnels, TMS, risques routiers et risques psychosociaux. Le PNAC s'attachera également à faire progresser trois secteurs en matière de sécurité au travail: le BTP (plus gros pourvoyeur d'accidents du travail), l'intérim et la grande distribution.

Dans le secteur du bâtiment, les porteurs du projet ont un objectif ambitieux.

Par leurs travaux conjoints, la CNAM, l'INRS et l'OPPBTP doivent réduire le taux de fréquence des accidents graves de 15 % en quatre ans. Les premiers résultats sont encourageants, puisqu'entre 2008 et 2009, le BTP a connu une baisse de 6,5 % du taux de fréquence des AT/MP (nombre d'accidents du travail et maladies professionnelles survenus en année N par million d'heures travaillées en année N). Parmi les mesures de prévention mises en place, les aides financières simplifiées (AFS) sont plus particulièrement destinées aux entreprises de moins de 50 salariés. Elles contribuent au financement des moyens matériels et des compétences humaines nécessaires à la réalisation de projets de prévention. 189 entreprises en ont bénéficié en 2009.

Claire Poisson

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet