Boom des travaux d'isolation en 2009

Publié par le

@ FOTOLIA/M. DIETRICH

+ 220 %: c'est la croissance enregistrée pour les projets de bilans thermiques et d'isolation. Quotatis.fr, prestataire de mise en relation entre particuliers et professionnels de l'habitat, a dévoilé début mars le bilan du marché pour l'année 2009. Dans le sillon du Grenelle de l'environnement et de ses mesures visant à réduire les émissions de CO2, les Français isolent de plus en plus leur habitation. Bilans, rénovation des ouvertures (portes, fenêtres à double voire à triple vitrage), des cloisons, des façades et des combles, ils multiplient les travaux et les «check-up» énergétiques complets afin de définir les priorités d'intervention. L'objectif est double pour ces foyers: privilégier des travaux permettant de réaliser des économies à court terme, tout en valorisant, à moyen terme, leur bien immobilier. devraient être dépensés Cette croissance s'explique l'isolation thermique. avant tout par le choix, en temps de crise, de limiter les déperditions thermiques et donc de réduire leur facture énergétique. Le passage à l'acte est facilité par les aides de l'Etat et les crédits d'impôts de 25 à 40 % liés aux énergies renouvelables. Cet engouement fait également le bonheur des entreprises du secteur qui enregistrent une croissance de 6 à 7 % par an depuis plusieurs années. Selon les professionnels, pas moins de 200 milliards d'euros devraient être dépensés en France dans les dix années à venir pour améliorer l'isolation thermique des logements. Les fabricants anticipent d'ailleurs l'accroissement de la demande en améliorant leurs capacités de production et en diversifiant leur offre.

Sur le même sujet