Mon compte Devenir membre Newsletters

Cap sur les économies avec l'éco-conduite

Publié le par

Former ses collaborateurs à l'éco-conduite permet non seulement de réaliser de substantielles économies, mais également de limiter l'impact des véhicules sur l'environnement, tout en améliorant la sécurité de ses salariés.

@ FOTOLIA

L'éco-conduite est aujourd'hui un terme très à la mode. Loin des concepts marketing, il s'agit d'une nouvelle approche de la route qui permet d'atteindre des objectifs de développement durable tout en maintenant l'efficacité professionnelle, et en procurant des avantages personnels. Cerise sur le gâteau, elle réduit les coûts de fonctionnement et d'entretien des véhicules pour les entreprises.

Adopter une conduite souple plutôt qu'un comportement nerveux entraîne une réduction de l'ordre de 15 % de la consommation de carburant. Un avantage indéniable à l'heure où le prix du pétrole n'est pas prêt de baisser... Ainsi, pour une Renault Mégane diesel 1.5 dCi de 110 ch qui parcourt 40 000 kilomètres par an, cela équivaut à 220 euros d'économie sur un exercice comptable. A l'échelle d'une flotte, l'intérêt devient plus qu'évident.

Une conduite plus tranquille réduit également l'usure des véhicules. Pneumatiques, trains roulants, amortisseurs et mécaniques sont moins sollicités. Conséquence directe, votre parc nécessite moins d'entretien et de réparations. La sécurité globale est optimisée. Et avec la réduction du nombre d'accidents, les arrêts de travail deviennent moins nombreux.

Les atouts écologiques de l'éco-conduite

L'éco-conduite permet également de mieux respecter l'environnement. Baisser sa consommation entraîne une diminution des rejets de CO2, gaz responsable de l'effet de serre, mais aussi de monoxyde de carbone, de benzène, d'oxyde d'azote, et autres dioxydes de soufre, particules très polluantes reconnues comme dangereuses pour la santé. En outre, en conduisant de manière plus souple, vous participez aussi à la réduction d'une autre pollution: le bruit.

Le bien-être des conducteurs s'en trouve également amélioré. Sans stress, ils profitent d'un confort accru qui va dans le sens d'une amélioration de la sécurité. En moyenne, le risque d'accident est réduit de 20 %. Ils ne courent plus après le temps et peuvent envisager les déplacements avec plus de sérénité, sans pour autant craindre pour leurs performances professionnelles.

En outre, un collaborateur serein véhicule une image plus valorisante de son entreprise. Bref, les professionnels ont tout à y gagner! H

Zoom

Les règles de l'éco-conduite
L'éco-conduite est un style de conduite doux, apaisé et sécurisé. Elle permet d'économiser du carburant sans augmenter la durée du trajet. Il n'est pas question de rouler moins vite, mais plus intelligemment. Les principes peuvent être acquis en moins d'une heure. Voici les quatre règles de bases:
- Ne pas «monter dans les tours»
Plus un moteur tourne vite, plus il consomme. Lorsque vous roulez à vitesse stabilisée, assurez-vous que votre régime se situe entre 1 500 et 2 000 tours/min pour une motorisation diesel (entre 2 000 et 2 500 tours/min pour une essence). N'hésitez pas à passer un rapport supérieur sans accélérer pour faire baisser ce régime.
- Ne pas «pousser les rapports»
C'est la base de la conduite coulée. Inutile d'enfoncer la pédale d'accélérateur au maximum à chaque démarrage. De la même manière, n'attendez pas que votre moteur hurle pour enclencher le rapport supérieur.
- Profiter de l'inertie du véhicule
Une voiture lancée à pleine vitesse possède une grande énergie. Profitez-en! Utilisez l'élan accumulé pour freiner et rétrograder le plus tard possible. Pour cela, il est nécessaire de bien anticiper et donc d'être particulièrement attentif aux conditions de circulations et à la topographie. N'oubliez pas qu'en limitant l'action sur la pédale d'accélérateur, vous réaliserez de véritables économies.
- Décharger les objets inutiles
Le poids, c'est l'ennemi des économies de carburant. Et nous avons une fâcheuse tendance à entasser des objets inutiles dans nos véhicules. Il faut se débarrasser du superflu! De même, évitez tout ce qui entrave l' aérodynamisme de votre véhicule (coffre de toit, rétroviseurs de caravane, etc.).

Mot clés : Véhicule

Jérôme Barconnière

)