Chantiers et bâtiments: sécurisez vos locaux en toute circonstance

Publié par le

Les matériaux et équipements de valeur doivent faire l'objet d'une surveillance accrue. Mais comment bien protéger le matériel entreposé dans vos locaux ou sur un chantier? Explications.

  • Imprimer
Protéger un chantier est toujours plus délicat que de sécuriser un bâtiment.

@ FOTOLIA / JACQUESPALUT

Protéger un chantier est toujours plus délicat que de sécuriser un bâtiment.

C'est une réalité. Les vols sur chantiers représentent une grande source de nuisance pour les entreprises du BTP. Reste que la solution la moins coûteuse, lorsque vous en avez la possibilité, est de transférer chaque soir les matériaux et matériels dans l'enceinte de votre entreprise. C'est d'ailleurs ce que recommandent les assureurs du secteur. Il est en effet plus facile de protéger un bâtiment qu'un chantier. A condition, naturellement, que vos locaux soient bien sécurisés contre toute forme de risque.

Ainsi, votre matériel ne doit pas être exposé à des risques naturels, comme l'inondation par exemple. Surtout, vous devez mettre en place une protection efficace contre les incendies, en équipant votre bâtiment d'un système de détection. Comme l'explique Francis Serrano, directeur marketing et développement de Sécuritas Alert services, « votre stock est rarement volé dans son intégralité. En revanche, un incendie non maîtrisé à temps peut détruire votre bâtiment. »

Prenez aussi de bonnes habitudes: suivez à la lettre les recommandations de stockage des fabricants. Ainsi, veillez à entreposer votre matériel dans un lieu sans risque. Par exemple, évitez de stocker une peinture solvantée à proximité d'une source de chaleur, comme un radiateur.

En cas de malveillance, comme une intrusion, la première protection reste mécanique. Mettez donc en place des systèmes de fermeture dissuasifs, sécurisés et aux normes: serrures de sûreté certifiées A2P, volets, grilles ou encore vitrages renforcés (multifeuilletés). Parallèlement, vérifiez bien les clauses de votre contrat d'assurance. Elles indiquent peut-être des niveaux de sécurisation des accès extérieurs minimums pour avoir droit à un remboursement en cas de vol. Autre point important: si vos locaux sont mitoyens à votre lieu de vie et fermés uniquement par une simple porte, prenez également les dispositions adéquates chez vous. « C'est le bon sens qui doit primer, rappelle Francis Serrano. Trop d'artisans se font cambrioler alors qu'ils disposent d'un système de sécurité dernier cri. Les délinquants s'attaquent alors à des fenêtres trop fragiles ou à un bardage de porte facilement découpable. »

Sécurisez tous les points d'accès

Une fois la protection mécanique appropriée mise en place, vous devrez passer à la protection électronique. La première strate, la détection périmétrique, doit protéger tous les points d'accès de votre local, tels que les portes et les fenêtres. L'intérêt? Que l'alerte soit donnée avant l'intrusion. Elle est le plus souvent sonore, à plus de 120 décibels, afin de gêner le cambrioleur et d'alerter le voisinage. Doublez ensuite ce système d'une détection volumétrique. Elle doit contrôler les passages obligatoires pour se rendre vers vos stocks, mais aussi ceux vers votre bureau et celui de vos commerciaux. « En effet, certains vols ciblent uniquement vos fichiers clients ou les prix que vous pratiquez lorsque vous répondez à un appel d'offres », explique Francis Serrano (Sécuritas Alert services).

Cependant, un système de détection de mouvement doit idéalement être complété par de la vidéosurveillance. Ce dispositif vous permet d'être alerté et d'enregistrer la présence des intrus. Dans ce cas, un seul pré-requis: que le local soit connecté à Internet pour que les informations relevées vous soient transmises. « Choisissez simplement une caméra qui dispose au moins du mode jour/ nuit, conseille Thierry Doualan, responsable produits chez D-Link, fabricant de caméras. Vous pouvez ensuite décider d'enregistrer les données en continu, si vous craignez des vols la journée, ou d'enregistrer seulement en cas de détection de mouvement, quand vos locaux sont censés être vides. » Ainsi, lorsque la caméra se déclenche sur une détection de mouvement, vous recevez un e-mail avec une photo ou une une vidéo attachée. A noter que les différents systèmes d'alarme sans fil sont aujourd'hui très faciles à installer. Cependant, comme l'explique Xavier Franck, directeur commercial de Daitem, spécialiste des équipements de sécurité, « chaque cas est unique et il vaut mieux faire appel à un prestataire spécialisé. Il procédera à une expertise précise du local à protéger et préconisera le type de système le plus adapté à votre site. »

Vous pouvez aussi choisir de déléguer votre sécurité à un centre de télésurveillance. Vérifiez néanmoins qu'il soit agréé par votre compagnie d'assurances. Dès lors, c'est votre prestataire qui reçoit les alertes intrusions. Il réalise ensuite une levée de doute pour vérifier que l'alarme ne s'est pas déclenchée pour rien. Si nécessaire, le centre envoie une équipe sur place, voire informe directement les forces de l'ordre.

Au final, il n'est pas nécessaire de partir sur un système de protection complexe. Le vôtre doit simplement être adapté à vos besoins. Le matériel sera choisi en fonction du risque encouru, mais aussi de la nature de votre bâtiment. Enfin, n'oubliez jamais que la vidéo ne remplace ni l'homme, ni une barrière physique, et encore moins le bon sens. « L'électronique ne sert qu'à compléter un dispositif de sécurité mécanique adapté », conclut Francis Serrano (Sécuritas Alert services).

Focus Protégez aussi vos factures et documents importants

Qu'il s'agisse d'une inondation, d'un incendie ou d'un acte de malveillance, pour être remboursé par votre assureur, vous devez pouvoir fournir la preuve de l'achat du matériel incriminé. Il en va de même pour l'acte de propriété de vos locaux ou de votre société. Protégez donc ces documents vitaux pour votre entreprise dans un coffre-fort capable de résister à un incendie. En outre, réalisez une copie numérique de vos documents, faites-les certifier et stockez-les dans un coffre-fort numérique. Vous aurez ainsi toutes les preuves nécessaires en cas de sinistre.

Francis Serrano, directeur marketing et développement de Sécuritas Alert services

«N'oubliez pas de protéger vos données: certains vols ciblent uniquement vos fichiers clients ou les prix que vous pratiquez lorsque vous répondez à un appel d'offres.»

Claire Poisson

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet