Mon compte Devenir membre Newsletters

Comprendre et réduire l'absentéisme

Publié le par

Bien souvent délaissée au profit d'actions plus «stratégiques», la prévention de l'absentéisme est pourtant un investissement qui peut être porteur de performances économiques et sociales pour les entreprises. Mais, pour prévenir ce phénomène, il faut tout d'abord savoir le mesurer, puis analyser et comprendre sa logique.

Certains pensent que l'absentéisme professionnel résulte d'habitudes et d'initiatives personnelles injustifiées, prises par des salariés dépourvus de conscience professionnelle. Si cette forme d'absentéisme est bien une réalité, cette dernière est généralement surévaluée (en moyenne, elle ne représente pas plus de 10 % du volume total des absences).

Différentes variables à prendre en compte

Des travaux de recherche mettent en évidence sept variables pouvant expliquer l'absentéisme: le processus administratif de production de données sur l'absentéisme, le contexte réglementaire et économique, la structure démographique de l'entreprise, les normes sociales et d'équipe, les conditions sanitaires de la population et les conditions et les relations de travail. Ces différentes variables expliquent pourquoi la réalité de chaque entreprise est différente au regard de l'absentéisme. Telle entreprise sera confrontée à une population vieillissante sujette à des arrêts de travail longue durée. Telle autre, dont les salariés sont majoritairement jeunes, aura au contraire à gérer un absentéisme de protestation devant la lenteur de l'ascenseur social. Dans ce cas, les arrêts sont très fréquents, mais de courte durée.

Ainsi, il faut se garder de comparer l'absentéisme d'une entreprise à l'autre. Chaque cas est spécifique et dépend du contexte inhérent. Prévenir ce phénomène passe par un recueil et une analyse des variables citées plus haut. De leur étude pourront se dégager des éléments d'explication. Parfois, les variables se croisent. On peut trouver, par exemple, des personnes au sein d'une même entreprise présentant des signes d'usure professionnelle, alors que d'autres auront plutôt des envies d'évolution. Pour y voir plus clair, il faut donc observer ces variables de manière combinée et tenir également compte des indicateurs de l'absentéisme, les principaux étant: durée et fréquence des absences, âge, ancienneté et sexe des personnes concernées. On gardera à l'esprit qu'un absentéisme croissant met généralement en exergue les divers dysfonctionnements qui affectent la vie de l'entreprise, la santé des salariés et la relation du salarié à son travail.

Pourquoi traiter l'absentéisme?

Malheureusement, en plus d'être relativement complexe, la question de l'absentéisme est souvent considérée comme un problème secondaire au regard de la stratégie de l'entreprise. Or, il existe des raisons objectives de le traiter sérieusement.

En premier lieu, il désorganise les services et dégrade l'ambiance dans l'entreprise. Il induit souvent des pertes de productivité. Moins connues mais toutes aussi pénalisantes sont les conséquences indirectes de l'absentéisme. Le fait, notamment, de ne pas remplacer les salariés absents entraîne souvent une surcharge de travail pour leurs collègues. Surcharge qui, lorsque les cas sont fréquents et s'inscrivent sur le long terme, favorise l'épuisement et la frustration, menant quelques fois à ... l'absence. Ainsi, sans régulation, le phénomène tend mécaniquement à s'auto-alimenter et à s'auto-renforcer.

Globalement, la prévention de l'absence est donc un enjeu de performances économiques et sociales pour les entreprises. Il s'agit d'un investissement d'autant plus rentable que certains dispositifs publics, comme le Fonds d'amélioration des conditions de travailhttp://www.anact.fr/web/services/FACT, permettent d'aider les PME qui désirent investir dans des projets d'amélioration des conditions de travail.

Guillaume Pertinant, consultant et formateur chez Havasu Consulting

Guillaume Pertinant, consultant et formateur chez Havasu Consulting

Bio

Consultant et formateur chez Havasu Consulting, Guillaume Pertinant est passionné par les probléma tiques de l'audit et du management social en entreprise. Il tient le blog «Un ingénieur chez les DRH». Son sujet de prédilection est l'accompa gnement de projets d'amé lioration des conditions de travail. www.havasu.fr

Guillaume Pertinant

)