De nouveaux métiers ouverts aux étrangers

Publié par le

@ FOTOLIA

La France avait besoin de bras. Elle a désormais également besoin de cerveaux. Pour faire face aux pénuries de main-d'oeuvre dans de nombreux secteurs, le gouvernement a décidé d'étendre à une trentaine de fonctions la liste des métiers ouverts aux travailleurs des derniers pays entrés dans l'Union européenne. Cette fois-ci, davantage de postes à plus haut niveau de qualification sont concernés: mécaniciens d'engins ou spécialistes de la maintenance en électronique, par exemple. La première liste de 62 métiers, établie en 2006 et toujours valide, concernait plutôt les ouvriers. Mais cet appel d'air est loin de suffire: moins de 12000 étrangers ont obtenu le droit de travailler en France en 2006. C'est peu, comparé aux 55000 emplois à pourvoir dans le BTP. D'autant que le secteur ne représente que 15 % des autorisations de travail délivrées par le ministère de l'Intérieur, loin derrière l'agriculture et ses besoins en saisonniers.

Sur le même sujet