Dix artisans font boutique commune

Publié par le

Vente. Un magasin n'est pas à la portée de toutes les bourses et de tous les empois du temps... C'est pourquoi dix artisans se sont constitués en association pour partager une boutique. Les coûts sont ainsi mutualisés tout comme le temps de présence sur le point de vente.

  • Imprimer

Dans une vitrine de Metz, cohabitent une sculpture en mosaïque, de la vaisselle, un valet de nuit et même une lampe en pierre... Chaque objet est le fruit, souvent unique, de l'un des dix artisans qui se partagent la boutique Un jour, un artisan lorrain. Ils sont mosaïste, potier, ébéniste ou même tailleur de pierres. Leur but ? Vendre leurs oeuvres tout en se partageant les coûts et le temps de présence en magasin. Chaque artisan assure en effet une permanence bénévole, de deux après-midis par mois, pour permettre l'ouverture de 13 à 19 h, du mardi au samedi. Par ailleurs, les 1 100 Euros de loyer et les charges sont équitablement répartis entre les artisans. « Chaque membre peut ainsi s'offrir une boutique à moindre coût dans le quartier d'Outre-Seille, le quartier historique des artisans », souligne Jean-Claude Guldner, tailleur de pierres à Forbach (Moselle) et trésorier de l'association. Autre avantage ? La diversité des articles mis en vente, susceptible de séduire un large public. Ouverte depuis le 24 novembre 2009, la boutique a attiré 800 visiteurs en cinq semaines. Pour l'heure, le bilan est variable selon les artisans. « Les articles qui se vendent le mieux sont les petites pièces comme les bijoux et les céramiques », analyse Jean-Claude Guldner qui met en vente, pour sa part, de grosses pièces comme des luminaires, des fontaines et des cheminées au bioéthanol en pierre. Des achats qui nécessitent réflexion...

Notoriété accrue

Pour l'instant, ses ventes lui permettent de couvrir les frais. « Mais les premiers résultats sont encourageants. Et, si les ventes ne décollent pas, il n'en va pas de même pour notre notoriété », assure l'artisan. En effet, les médias, de France 3 à RTL9 en passant par les journaux locaux et régionaux, se sont fait l'écho de l'ouverture de la boutique. Suite à un plan de communication orchestré par les organismes à l'origine du projet.

Dans le but de redynamiser le quartier d'Outre-Seille et ses commerces, la chambre de commerce, la chambre de métiers, la ville de Metz et la fédération des commerçants ont voulu créer cette boutique, calquée sur un concept de Jean-Claude Guillemot. Ce restaurateur de céramiques est à l'origine du collectif Un jour, un artisan, qui a plusieurs boutiques à Paris. Un mailing est alors envoyé aux artisans susceptibles d'être intéressés. Une centaine se déplace à la réunion d'information. Et ce sont finalement, dix artisans qui se lancent dans l'aventure. A ces membres fondateurs, alias les artisans locataires, se rajoutent trois membres associés qui se relaient pour des expositions temporaires. Une belle initiative qui pourrait faire des petits, aux quatre coins de la France...

La boutique Un jour, un artisan lorrain est ouverte depuis novembre 2009.

La boutique Un jour, un artisan lorrain est ouverte depuis novembre 2009.

Le trésorier de l'association, Jean-Claude Guldner, tailleur de pierres.

Le trésorier de l'association, Jean-Claude Guldner, tailleur de pierres.

Repères

> Raison sociale : Un jour, un artisan lorrain
> Activité : Vente de produits artisanaux
> Ville : Metz (Moselle)
> Année de création : 2008
> Président : Eric Ferber, 48 ans
> Trésorier : Jean-Claude Guldner, 56 ans
> Nombre de membres : 10
> Cotisation : 200 Euros par an + frais de la boutique pour les artisans locataires / 250 Euros par an pour les artisans associés.

CARINE GUICHETEAU

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet