Essai transformé pour l'Andalou

Publié par le

Arrivé en France à 12 ans, ne sachant pas parler français, Jacques Gonzalez a grimpé l'échelle sociale pour parvenir à la tête de deux entreprises, employant une vingtaine de personnes. Le secret de sa réussite? Un esprit fonceur, tempéré par son épouse.

  • Imprimer

 

Jacques Gonzalez Dirigeant de Cheminée 31

«Les valeurs du rugby constituent ma ligne de conduite.»

«Depuis toujours, je suis poussé par l'instinct de réussite», résume Jacques Gonzalez. A 56 ans, il dirige deux entreprises d'installation de cheminées en Haute-Garonne. Une belle carrière que ne laissait pas présager son arrivée dans la région. A l'âge de 12 ans, la langue de Molière lui est alors complètement étrangère. Mais les situations difficiles ne l'effraient pas...

Avec un accent chantant du Sud de la France, mâtiné de roulements de «r» à l'espagnole, le chef d'entreprise raconte son récent coup de maître: la reprise d'une société de cheminées en difficulté. Après avoir convaincu le tribunal chargé de la revente de la validité de son projet, Jacques Gonzalez découvre que les dettes sont six fois plus importantes que prévu: leur montant s'élève à six millions d'euros et le nombre de litiges à 285! Sans se décourager, l'entrepreneur se lance dans la mêlée et les épure en trois mois. Et il la joue collectif, refusant de licencier un seul des quatre employés de la structure.

Sa femme, son indéfectible pilier

S'il est fier de sa réussite, Jacques Gonzalez avoue volontiers le rôle primordial que joue sa femme, Patricia. «Je n'aurais rien réussi sans elle. Elle me permet de prendre du recul par rapport aux situations problématiques. Elle tempère mon naturel un peu trop fonceur», confie-t-il. C'est pourtant à son caractère bien trempé qu'il doit sa carrière florissante. Il donne le coup d'envoi de sa vie professionnelle en livrant des meubles, avant de s'essayer à la vente, par hasard. Huit ans plus tard, après un travail acharné, il se voit proposer la direction d'un magasin d'ameublement dans la périphérie de Toulouse. «J'ai beaucoup aimé diriger une équipe, se souvient Jacques Gonzalez, notamment pour suivre l'évolution de chacun. Et j'apprécie toujours cet aspect.» D'autres circonstances lui ont d'ailleurs permis d'exercer son leadership: le sport. Situé dans le Sud-Ouest, région où le rugby est roi, il assume pendant plusieurs années la fonction d'entraîneur au sein du club de Muret. S'il préfère aujourd'hui consacrer ses fins de semaine à sa famille, Jacques Gonzalez se sent toujours proche des valeurs de l'ovalie. «Entraînement acharné, esprit d'équipe et respect de l'adversaire constituent ma ligne de conduite», conclut-il.

Bio

> 1953 Naissance en Andalousie.
> 1965 Il s'installe en France avec ses parents.
> 1980 Il devient directeur de sa première société.
> 1987 Rencontre avec sa femme, Patricia.
> 2008 Il prend la tête d'une seconde entreprise, Cheminée 31.

Céline KELLER

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet