Et si vous embauchiez une personne handicapée?

Publié par le

Insertion. Participer à la démarche d'intégration professionnelle d'une personne handicapée, en l'employant ou en la formant, vous permet de bénéficier d'avantages financiers. Le point sur les principales aides versées par l'Etat et par l'Agefiph.

  • Imprimer

En tant que dirigeant d une entreprise de moins de 20 salariés, vous n'êtes pas concerné par l'obligation d'emploi de personnes handicapées, à concurrence de 6% de l'effectif total. Mais faire appel à ce type de personnel présente un avantage humain certain: celui de collaborer avec des personnes motivées et persévérantes dans leur travail. Pour vous aider dans vos démarches de recrutement, il existe plusieurs organismes tels que l'Agefiph (Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées) ou encore Cap Emploi. Ils sont à même de vous renseigner sur les aides humaines et techniques envisageables pour faciliter l'intégration de salariés handicapés, telles que l'accompagnement par un tuteur ou un aménagement des locaux facilitant la mobilité. Par ailleurs, vous pouvez prétendre aux différents dispositifs d'aides de l'Etat et de l'Agefiph. Pour en bénéficier, le salarié doit être reconnu par la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) et donc être titulaire de la carte d'invalidité, de l'allocation adulte handicapé ou d'une pension d'invalidité.

1 600 Euros de prime à l'insertion

A chaque type de contrat conclu avec une personne handicapée correspond un coup de pouce financier. Dans le cadre d'un CDI ou d'un CDD de 12 mois minimum, une prime dite «à l'insertion», de 1 600 Euros, est versée par l'Agefiph. Par ailleurs, grâce au plan de soutien de l'Etat, l'organisme enrichit son dispositif d'aides pour les contrats conclus à partir du 1er janvier 2009. Et ce, afin d'encourager les entreprises à transformer en CDI les contrats des personnes handicapées à l'issue d'un ou plusieurs CDD d'une durée de trois mois, continus ou non, au cours des six derniers mois (y compris les contrats de travail temporaire, d'apprentissage ou de professionnalisation). Ainsi, l'Agefiph attribue une prime baptisée contrat durable». Celle-ci s'élève à 3 000 Euros lorsque la durée de travail est supérieure à 80% d'un plein temps; à 2 250 Euros pour les durées comprises entre 50 et 80%, et à 1 500 Euros pour les durées inférieures à 50%.

Web

Un site dédié à l'emploi des handicapés
Destiné aux employeurs, www.handicap-rh.fr rassemble les services et informations nécessaires pour répondre à leurs interrogations sur le handicap en milieu professionnel. Il offre un contenu complet, composé d'un annuaire des organismes utiles, d'une assistance en ligne, d'une libraire spécialisée, de témoignages et d'un espace recrutement.

Des dispositifs dédiés à la formation

Pour faciliter l'intégration professionnelle d'un salarié handicapé, vous pouvez lui proposer une formation dispensée par un organisme extérieur. Si elle intervient dans les 12 mois suivant l'embauche et s'effectue sur une durée au moins égale à 70 heures, l'Agefiph verse, en une seule fois, un «forfait formation» de 2 000 Euros. Si vous embauchez une personne handicapée en contrat de professionnalisation, la subvention, versée par périodes de six mois, s'élève à 1 525 Euros pour le recrute ment d un jeune de moins de 30 ans et à 3 050 Euros pour la tranche d'âge supérieure. La contribution est la même dans le cadre d'un apprentis sage et s'ajoute à une aide de l'Etat égale à 520 fois le Smic horaire brut en vigueur (soit 4 529 Euros depuis juillet 2008), payable en deux fois. Par ailleurs, si l'apprenti, reconnu par la CDAPH, a plus de 30 ans, la durée du contrat de professionnalisation peut être portée à quatre ans, si son état le nécessite. Concernant les aides Agefiph, les dossiers de demande se retirent sur leur site internet, auprès de l'une des antennes régionnales ou de l'une des agences du réseau Cap Emploi. Ces formulaires sont à déposer dans les six mois suivant l'embauche. Quant à l'aide de l'Etat relative à l'apprentissage, la demande s'effectue auprès de la Direction départementale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle (DDTEFP).

En faisant appel à du personnel handicapé, vous recrutez des personnes motivées et persévérantes.

AGATHE JAFFREDO

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet