En ce moment En ce moment

Faites connaître vos «labels» qualité

Publié par le

Vous venez d'effectuer les démarches nécessaires à l'obtention d une qualification... Mais le travail n'est pas fini: pour en recueillir les fruits, vous devez maintenant communiquer auprès de votre cible.

  • Imprimer

Qualifioul, Quali'Sol, Profes sionnel du gaz, Qualifelec... Pas moins de sept logos accueillent l'internaute lorsqu'il se connecte sur le site de Frédéric Verdier, artisan spécialisé en électricité, plomberie et chauffage, situé à Yversay (Vienne). En effet, il ne suffit pas d'obtenir ces précieuses qualifications, encore faut-il les faire connaître, car «les clients sont de plus en plus sensibles aux démarches qualité», explique l'artisan. Le Web constitue pour cela un vecteur de choix. Si vous disposez d'un site, n'hésitez pas à y faire figurer vos logos, car de nombreux particuliers recherchent désormais leurs artisans sur le Net. De plus, les organismes de certification publient, également sur la Toile, leur liste des professionnels agréés. Le client potentiel pourra donc vérifier immédiatement vos qualifications avant de vous contacter.

Autre solution pour mettre en avant sa qualification, celle adoptée par Gérard Bony. Outre une mention sur son site web, ce dirigeant d'une société spécialisée dans l'énergie solaire localisée à Charbonnières (Puy-de-Dôme) a mis en évidence le logo Quali'PV (pour photovol- taïque) sur l'ensemble des documents de son entreprise: devis, cartes de visite et factures, mais également sur son véhicule.

A titre d'exemple, Qualibat ne restreint pas l'utilisation de son logo, mais ne distribue gratuitement qu'un autocollant. Vous recevrez, pour 24 euros HT, le kit standard, comprenant quatre vignettes, une affiche et 50 argumentaires à destination des clients.

La qualification, indispensable pour obtenir des subventions

Il est important de communiquer sur votre qualification auprès des particuliers, car, dans certaines régions, ce label est une condition sine qua non pour obtenir des subventions territoriales liées à la rénovation. Selon Florence Aubert, chargée de mission économique à la Capeb, cette évolution pousse les artisans à faire des efforts de communication. «Mais il existe encore une marge de progrès: les qualifications pourraient être évoquées oralement, lors de la présentation de l'entreprise au téléphone par exemple», conseille-t-elle. La plupart des organismes qualificateurs distribuent également des plaquettes d'information, n'hésitez pas à les diffuser auprès de votre clientèle. «L'information et la communication dans ce domaine peuvent sembler superflues quand les carnets de commande sont pleins, mais elles ne doivent pas être négligées, car elles contribuent à la satisfaction du client», conclut Florence Aubert.

Témoignage Jean-Sébastien Nonque, maçon en Côte-d'Or

Le dirigeant de la SARL Nonque a obtenu la certification ISO pour son entreprise de maçonnerie, il y a trois ans. «90% de mes clients sont des collectivités. Si elle n'est pas indispensable pour la majorité des appels d'offres, l'ISO demeure un atout important, car elle atteste du bon fonctionnement de l'entreprise», estime l'artisan. Pour la faire connaître aux collectivités, il lui suffit de joindre le document attestant la certification à son dossier de candidature. Parallèlement, l'artisan mentionne ses «labels» - il est aussi estampillé Qualibat - sur son papier à en-tête, afin de communiquer auprès des entreprises, qui constituent les 10% restants de son activité. «Mais c'est surtout le bouche à oreille qui fonctionne dans ce cas, tempère le maçon. Sans forcément noter ma certification, mes clients remarquent un bon suivi, et me rappellent ensuite pour un autre chantier.» Depuis 2005, date de sa certification, Jean-Sébastien Nonque a vu le chiffre d'affaires de son entreprise augmenter de 30% par an.

CELINE KELLER

Sur le même sujet