Mon compte Devenir membre Newsletters

Formez-vous auprès de vos fournisseurs

Publié le par

Formation. Les fournisseurs peuvent vous approvisionner en matériaux, mais pas seulement. De nombreux fabricants proposent des formations à leurs clients. L'occasion d'enrichir vos connaissances et de développer vos liens avec la profession.

Au moment du tri du courrier, vous prêtez sûrement attention aux catalogues produits de vos fournisseurs. Mais êtes- vous attentif à leurs offres de formation ? Les métiers de la construction évoluant rapidement, tant d'un point de vue technique que réglementaire, de nombreux industriels mettent à profit leurs savoir-faire au service des artisans. « Pour un professionnel il peut s'agir de se forger une première expérience de mise en oeuvre d'un nouveau produit, mais aussi de mettre en place de bonnes pratiques dans son travail », explique Manoël Chatelain, directeur du pôle Assistance technique du fabricant de matériaux Weber. Commencez par étudier les sessions visant à actualiser vos connaissances techniques. Parce que ce sont leurs produits que vous utilisez tous les jours, les fabricants disposent d'une expertise pointue, un avantage par rapport aux organismes de formation plus traditionnels. En effet, qui mieux que vos fournisseurs peut vous aider à renforcer vos acquis dans la correction acoustique d'un bâtiment, la pose d'un plafond suspendu ou encore le paramétrage d'une installation domotique ?

Se perfectionner, apprendre à utiliser un nouveau produit, se diversifier...

Se perfectionner, apprendre à utiliser un nouveau produit, se diversifier...

Autant de possibilités offertes lors des stages de formation, proposés par les fournisseurs de votre secteur.

Approfondir et se diversifier

Par ailleurs, prenez le temps d'éplucher les offres des fournisseurs chez qui vous ne vous approvisionnez pas. L'intérêt : diversifier vos compétences et ainsi élargir votre champ d'activité.

Enfin, participer à une formation est l'occasion d'enrichir votre réseau. Selon la politique de formation de l'industriel, le stage peut vous permettre de rencontrer des confrères et parfois d'autres professionnels en lien avec votre métier, comme des techniciens de bureau d'études. « En général, nous organisons des groupes homogènes, mais le métissage est possible dans certains stages, comme ceux relatifs à la réglementation. Dans cette configuration, l'intérêt est que chacun apporte son éclairage sur l'objet de la formation », argumente Jean-Paul Delamare, responsable formation du fabricant de matériaux de gros et second oeuvres Knauf. Des rencontres qui peuvent s'avérer bénéfiques pour prendre de la hauteur sur vos ouvrages et pour approfondir votre compréhension du secteur.

Malgré tous ces avantages, les formations fournisseurs ne bénéficient pas toujours d'une image favorable de la part des principaux intéressés. « Même s'ils sont réceptifs aux propositions, les artisans estiment souvent que les stages ont lieu loin de leur entreprise et qu'ils n'ont pas le temps pour cela », affirme Jean-Paul Delamare (Knauf). Pour lutter contre les a priori, la plupart des industriels organisent des stages sur plusieurs régions, soit via leur site de fabrication, soit grâce à des partenariats avec des organismes tels que les CFA (Centres de formation d'apprentis) ou les centres Afpa (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes).

Des formations accessibles

En termes de temps, les offres des fournisseurs sont adaptées aux contraintes des professionnels, dirigeants comme salariés. Ainsi, la moyenne est de deux jours par formation et, lorsqu'elle en nécessite davantage, le stage est découpé en plusieurs modules. Il peut arriver que certains fabricants organisent, surtout lors des lancements de produits, des sessions gratuites, une opération visant à fidéliser leurs clients artisans. Sinon, pour une formation payante, il faut compter environ 250 Euros HT par journée. En tant qu'artisan, vous cotisez au FAFCEA (Fonds d'assurance formation des chefs d'entreprises artisanales), vous permettant ainsi de bénéficier d'une prise en charge du coût pédagogique de la formation et les frais annexes (hébergement et transport). Pour obtenir un dossier de demande, adressez-vous à votre chambre de métiers au moins un mois avant le début de la formation. Par ailleurs, dans la limite de 40 heures de stage par année civile, vous pouvez bénéficier d'un crédit d'impôt pour une formation entrant dans le champ d'application de la formation professionnelle continue.

Témoignage
David Milly, carreleur à Epernay (Marne)

En 2008, après une commande de mosaïque Bisazza, le carreleur David Milly interroge le fabricant italien sur les techniques de pose et l'emploi d'une colle spécifique, l'une des plus chères du marché. Il lui est alors proposé de participer, avec dix autres artisans français, à une formation de deux jours à Venise. Si le coût pédagogique du stage n'est pas facturé, le déplacement et l'hébergement restent à ses frais. « C'est un investissement nécessaire pour garantir un travail de qualité. Pour le fournisseur, cela lui permet de responsabiliser le poseur », explique David Milly qui devient ainsi, dans s région, prestataire agréé de la marque. En cas d'opportunité dans son secteur, le fabricant s'engage à prescrire l'artisan. Si elle n'a pas encore occasionné de chantiers, la formation lui est toutefois utile au quotidien dans son travail.

Conseil

Motivation et préparation assurent la réussite du stage
Pour qu'une formation soit efficace, elle doit d'abord répondre à vos besoins : revoir les bases, apprendre à utiliser un nouveau produit, se diversifier... Toute formation doit s'inscrire dans la stratégie d'entreprise, notamment via un plan de formation. Les salariés peuvent aussi entreprendre une formation de leur choix, dans le cadre du Droit individuel à la formation (Dif). En outre, même si elle est prise en charge par un organisme collecteur ou offerte par le fournisseur, une formation est un investissement qui mérite une certaine préparation afin d'en profiter pleinement. Comme l'explique Jean-Paul Delamare, responsable formation de Knauf, fabricant de matériaux de gros et second oeuvres : «Avant la formation, il faut se demander ce qu'il faut espérer en tirer et si cela pourra être utile et appliqué par la suite. » Par exemple, chez Knauf, chaque formation technique repose sur cinq actions pouvant vous servir de pistes de réflexion préalable : connaître le produit, savoir le mettre en oeuvre, mais aussi l'adapter aux différentes situations, chiffrer l'ouvrage et enfin, argumenter le choix de ce produit.
Avant de vous présenter à la formation, vous pouvez également vous entretenir avec vos salariés afin de connaître leurs propres interrogations sur l'emploi d'un produit ou d'un outil et ainsi de servir de relais.

)