France-Allemagne: regards croisés sur l'apprentissage

Publié par le

L'Allemagne reste pour les Français l'un des meilleurs modèles européens en matière d'apprentissage. Jugé comme une voie d'excellence par les parents des apprentis et les entreprises qui les accueillent, l'apprentissage outre-Rhin concerne près de 1,6 million de jeunes, contre plus de 600 000 en alternance et 420 000 apprentis en France. C'est ce qui ressort des rencontres sénatoriales de l'apprentissage organisées le 11 mai à Paris. « C'est un système très efficace qui s'appuie sur une formation théorique et un accès concret à la vie de l'entreprise. Dès le début, les apprentis sont mis en contact avec des fournisseurs et des clients », a expliqué Stephan Schwartz, président de la Chambre de métiers de Berlin. La France entend bien s'inspirer de ce modèle. L'ambition des pouvoirs publics est qu'un jeune sur cinq soit formé en alternance d'ici 2015. Laurent Wauquiez, secrétaire d'Etat à l'emploi, a émis l'idée d'instaurer une journée de sensibilisation dans les collèges. L'allocation d'une enveloppe de 250 millions d'euros pour la construction de places d'hébergement est également envisagée.

Sur le même sujet