Gagnez en sérénité, soyez high-tech

Publié par le

Au four et au moulin, vous n'aspirez qu'à une chose: gagner du temps. C'est aujourd'hui possible grâce à un panel de solutions technologiques qui révolutionnent votre métier. Des outils de plus en plus simples d'accès et financièrement abordables.

  • Imprimer
Aujourd'hui, si l'artisan veut gagner du temps et être concurrentiel, il doit jongler avec les nouvelles technologies.

Aujourd'hui, si l'artisan veut gagner du temps et être concurrentiel, il doit jongler avec les nouvelles technologies.

Un électricien filme son intervention sur une installation complexe à l'aide d'une petite caméra. Son patron visionne la scène sur son téléphone portable, en direct de son propre chantier situé à plusieurs kilomètres de là, et lui prodigue quelques conseils. «Une situation qui ne relève pas de la science-fiction», certifie Thierry Duguet, directeur marketing de Bouygues Telecom Entreprises. C'est, en effet, une offre que l'opérateur téléphonique envisage de proposer aux professionnels. Ce dispositif pourrait également faire office de caméra de surveillance sur un chantier ou un atelier. Grâce au mode détecteur de mouvement, vous seriez averti par SMS en cas d'intrusion.

Sécurisez vos engins et vos transactions

D ailleurs, pour vous prémunir contre les vols, une autre solution faisant appel à la technologie de pointe existe déjà: la géolocalisation GSM/GPS. Munis d'une balise, vos véhicules et vos engins de chantier sont localisables en temps réel, via un logiciel accessible sur Internet. Certains boîtiers peuvent aussi détecter la mise en mouvement. Un message vous est alors envoyé. Attention, dans la mesure où les données ainsi collectées sont relatives à un salarié identifié, l'utilisation de ce dispositif relève du traitement de données à caractère personnel. Vous avez une obligation de déclaration auprès de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil). Vous devez alors justifier de la mise en place de ce système: lutter contre le vol est acceptable, «fliquer» vos salariés ne l'est pas. Informer vos collaborateurs de l'installation d'un dispositif de géolocalisation est également obligatoire. Un système qui peut leur sembler intrusif. Il convient donc de les impliquer le plus en amont possible en les rassurant et en leur expliquant la finalité de l'outil.

Outre les biens de votre entreprise, vous pouvez aussi sécuriser vos transactions grâce aux nouvelles technologies. En effet, les banques proposent des terminaux de paiement électronique GPRS mobiles. Vous pouvez ainsi encaisser rapidement, partout et en toute sécurité, les règlements par carte bancaire, moyen de paiement largement répandu chez les particuliers. «Pour l'heure, les artisans sont assez peu équipés, c'est une question d'habitude. Mais c'est en train de changer car les solutions actuelles sont vraiment adaptées aux utilisations nomades et les avantages du paiement par carte, nombreux», souligne Romy Lecoq-Champeau, responsable du marché des professionnels à la Caisse d'Epargne. Avec ce type d'équipement, vous avez l'assurance d'être payé et votre compte est crédité immédiatement. En contrepartie, il vous en coûte 30 à 40 Euros HT par mois pour un forfait comprenant la location, la maintenance et les frais télécom.

Une commission de 50 à 80 centimes d'euros par transaction s'ajoute. Grâce à votre terminal de paiement électronique GPRS mobile, vous pourrez même proposer aux particuliers le paiement en trois fois sans frais, dans la limite de 90 jours, et être crédité immédiatement. Un service gratuit pour vos clients mais qui vous sera facturé 54 Euros par an, auxquels s'ajoute un prélèvement de 3% sur les sommes différées. C'est-à-dire sur les deux tiers du montant total, le premier tiers, payé immédiatement par carte bancaire, étant soumis au commissionnement CB. Autre solution de paiement sécurisée et rapide: Internet. Et ce, sans posséder de site web. La Caisse d'Epargne, par exemple, propose un terminal virtuel de paiement sur www.jepaieenligne.fr, un site développé, hébergé et maintenu par la banque mais néanmoins personnalisable (logo, adresse, etc.). Vos clients peuvent s'y connecter et payer par carte bancaire de chez eux. Comptez 90 Euros HT pour la mise en place du service ainsi qu'un abonnement mensuel de 20 Euros HT. Avec ces solutions, finie la gestion fastidieuse des chèques.

Hervé Meurie
Tibco Mobile

«Un professionnel passe entre 15 et 30 minutes par devis ou facture. Avec Mobibat, ce temps est réduit à zéro.»

Soyez réactif

D'autres outils peuvent également vous faciliter la vie et vous faire prendre une longueur d'avance sur vos concurrents. A l'image de la téléphonie mobile et plus précisément du smartphone, téléphone portable doté de certaines des fonctionnalités de l'assistant personnel (PDA). L'un des avantages offerts par ce petit bijou de technologie? La réception des e-mails. Un moyen de rester joignable en toutes circonstances, par vos clients et votre équipe. Car, si l'appel vocal reste le moyen de communication privilégié, à 72%, par les dirigeants de petites entreprises, il est talonné de très près par l'e-mail (68%), selon une récente étude d'Ipsos Mori pour le compte de Black - Berry. Mieux encore, plus des deux tiers déclarent avoir conclu au moins une affaire en étant restés connectés. «La réactivité est la clé de la différenciation et du succès», assure Thierry Duguet de chez Bouygues Telecom. Accessibles à partir de 250 Euros, les smartphones proposent également d'autres fonctionnalités: gestion de vos contacts et de votre agenda, navigation sur Internet, etc. Néanmoins, si vous recherchez un outil vraiment performant pour une utilisation métier, il vaut peut-être mieux vous orienter vers un PDA, véritable ordinateur de poche, à partir de 100 Euros sans GPS et de 250 Euros avec. Son écran tactile permet un plus grand confort de travail que sur un smartphone, uniquement équipé d'un clavier. Il se prête donc fcilement à une utilisation de type bureautique. S'il est doté du système d'exploitation Windows Mobile, vous pouvez, en outre, y installer le logiciel Mobibat. Créé par Tibco Mobile sur une idée de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), ce logiciel a été spéciale ment conçu pour les artisans du bâtiment. «C'est un outil particulièrement adapté à ceux qui éditent beaucoup de devis «standardisés» comme les électriciens ou les plombiers, précise Hervé Meurie, directeur des opérations chez Tibco Mobile. Un professionnel passe entre 15 et 30 minutes par devis ou facture. Avec Mobibat, ce temps est réduit à zéro.» En effet, il permet d'établir un devis directement sur le chantier, de faire signer le client et d'envoyer le tout sur votre ordinateur au bureau. Grâce à la compatibilité avec les quatre acteurs principaux du marché (Sage, Apibat, Ciel et EBP), les données récoltées sur le terrain sont directement intégrées dans vos applications comptables.

Comptez 149 Euros HT de mise en service, 69 Euros HT d'abonnement mensuel par utilisateur et un abonnement data, dédié exclusivement à l'échange de données, d'une dizaine d'euros. Vous pouvez aussi opter pour le pack à 89 Euros HT par mois qui comprend la formation, le terminal, l'abonnement mensuel et l'abonnement data.

ETUDE
Les artisans plébiscitent les technologies d'information et de communication

85% des petites entreprises du bâtiment sont équipées de logiciels professionnels. Ils leur simplifient la gestion quotidienne de l'entreprise, estiment les dirigeants interrogés lors d'une étude menée par la Fédération des centres de gestion agréés (FCGA) en janvier dernier. Quant à Internet, les chefs d'entreprise l'utilisent principalement pour le suivi des comptes bancaires en ligne (52,4%), pour faire le plein d'informations utiles à partir des sites de l'administration (36,4%), pour consulter les sites de leurs fournisseurs (33,7%) et des spécialistes du conseil (19,7%) comme les expertscomptables, les syndicats professionnels, etc. «Les nombreuses créations d'entreprises, l'arrivée déjeunes dirigeants friands de nouvelles technologies, la simplification de l'offre avec des tarifs plus adaptés, le besoin croissant d'informations, d'échanges et de communication sont des facteurs qui favorisent la montée en puissance des technologies de l'information et de la communication dans les TPE», analyse Antoine Wattinne, directeur de la branche professions comptables libérales et TPE de la Compagnie européenne de gestion informatique décentralisée.

CARINE GUICHETEAU

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet