Grippe A: à vos masques, prêt, partez!

Publié par le

En plus de clouer au lit une partie de la population, la grippe A risque d'enrayer la machine économique. Les dirigeants se doivent d'être prudents sous peine d'en subir les conséquences...

  • Imprimer

Si quatre Français sur cinq ne craignent pas la grippe A (CSA - Le Parisien, 21 septembre), 42 % des patrons de PME s'estiment mal préparés face à une éventuelle pandémie (Ifop - Risc Group, 8 septembre).

42% des patrons de PME s'estiment mal préparés face à une éventuelle pandémie de grippe A, selon l'Ifop.

@ FOTOLIA/SEEHISGLORY

42% des patrons de PME s'estiment mal préparés face à une éventuelle pandémie de grippe A, selon l'Ifop.

Leurs principales craintes : Labsen- téisme, les restrictions de déplacements, l'incapacité à assurer J% les commandes et l'obliga- 4 tion de fermeture. Parmi les dirigeants les plus V inquiets figurent ceux du secteur du BTP, pour qui , la solution du travail à domicile - préconisée par le secrétaire d'Etat chargé de l'Artisanat, Hervé Novelli - n'est tout simplement pas adaptée. Vous reste alors à appliquer scrupuleusement les consignes recensées dans le kit «Stop aux virus de la grippe» lancé mi-septembre par le gouvernement (téléchargeable sur www.minefe.gouv.fr).Des conseils pratiques sur l'hygiène des mains, le port du masque FFP2 (en prévention) et du modèle chirurgical (pour les personnes contagieuses) ou encore sur la conduite à tenir si l'un de vos salariés est atteint par la grippe...Il contient également un guide d'accompagnement pour la mise en place d'un Plan de continuité de l'activité (PCA), parfois demandé par les maîtres d'oeuvre. Pour réaliser ce dernier, les organisations du BTP proposent un site commun: www.btp-grippe-a.fr. Comme le souligne Paul Duphil, secrétaire général de l'OPPBTP (Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics), ces différentes mesures de prévention ont un double objectif : «D'une part, limiter l'absentéisme et de l'autre, préserver l'activité des professionnels qui assurent des prestations pour des établissements essentiels au maintien de la santé publique, comme les hôpitaux.» Pour éviter toute paralysie, Paul Duphil recommande aux artisans d'identifier, localement, leurs confrères afin de leur déléguer certains travaux en cas de nécessité et ainsi échapper à d'éventuelles pénalités dues à des retards de chantier. Par ailleurs, une adaptation du régime de chômage partiel est en cours d'étude par le gouvernement, mais les dirigeants pourraient bien assumer seuls le risque financier...

Agathe JAFFREDO

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet