Il adapte le poste de travail d'un salarié handicapé

Publié par le

Ressources humaines. Pour éviter de licencier l'un de ses chefs d'équipe atteint d'une hernie discale, Patrick Jeanneau, paysagiste, décide d'internaliser la maintenance du matériel pour lui offrir un nouveau poste. Une démarche de longue haleine, pour le dirigeant et le salarié.

  • Imprimer

Pascal, employé de l'entreprise Jeanneau Paysagiste à Poitiers, répare tronçonneuses et tondeuses. Un quotidien pourtant bien éloigné du poste pour lequel il est embauché en 1982. Il est alors chef de service, en charge de superviser les missions du personnel et d'exécuter les travaux paysagers. Mais en 2004, il est opéré d'une hernie discale. Il est arrêté pendant deux ans. Reconnu inapte à son poste par la médecine du travail, il ne peut reprendre son ancienne fonction. Le dirigeant de l'entreprise Patrick Jeanneau refuse pourtant de le licencier. « A 45 ans, Pascal n'aurait pas retrouvé de travail Il était donc essentiel de créer un poste alternatif et d'imaginer, en accord avec lui, un aménagement qui réponde à son handicap. » S'ensuit alors une démarche de deux ans. Patrick Jeanneau contacte Handicap Services en 2006. Association qui le dirige vers le Sameth de Poitiers, Services d'appui au maintien dans l'emploi des travailleurs handicapés. Il se tourne également vers la Mutuelle sociale agricole, qui élabore le dossier de demande de reconnaissance du handicap. Plusieurs réunions sont organisées avec ces différentes structures pour décider du poste à créer. Patrick Jeanneau fait alors un bilan sur les besoins de son entreprise et décide de la doter d'un atelier de réparation de matériel. Auparavant, ces tâches étaient externalisées et confiées à une entreprise spécialisée.

Coups de pouce financiers

De nombreux outils doivent être achetés pour concevoir cet atelier et diminuer la pénibilité du travail, à savoir une table élévatrice et des sièges "assis-debout". Quant à Pascal, qui ne dispose pas des compétences requises, il bénéficie d'une année de formation afin de préparer un CAP Maintenance des matériels. Cet apprentissage est intégralement pris en charge par le Fonds national d'assurance formation des salariés des exploitations et entreprises agricoles (FAFSEA). En parallèle, Handicap Services transmet le dossier à l'Agefiph qui verse à la société une aide pour financer l'aménagement du local et acquérir le matériel. Cet apport, d'un montant de 7 000 Euros, représente 50 % de l'investissement total. Si aujourd'hui Patrick Jeanneau se félicite de la réussite de sa démarche, il reconnaît avoir frappé aux bonnes portes. « Le bilan est positif tant sur un plan humain que financier Je constate un sentiment de fierté de mes salariés, les conditions de travail se sont nettement améliorées et la réparation du matériel est désormais assurée sur le site à moindre frais. »

Il aura fallu deux ans à Patrick Jeanneau pour reclasser l'un de ses salariés, reconnu inapte par la médecine du travail.

Repères

> Raison sociale
SARL Jeanneau Paysagiste


> Activité
Paysagiste, entretien de jardins


> Ville
Poitiers (Vienne)


> Année de création
1982


> Dirigeant
Patrick Jeanneau, 50 ans


> Effectif
14 personnes


> CA 2009
500 000 Euros

Mallory Lalanne

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet