En ce moment En ce moment

Il bâtit sa réputation sous le feu des projecteurs

Publié par le

Auguste Vieira, dirigeant d'une entreprise de ravalement, a mobilisé cinq collaborateurs pour participer à l'émission de télé-réalité «Tous ensemble». Une initiative qui lui a permis de renforcer son image auprès de ses clients et de décrocher de nouveaux contrats.

  • Imprimer

« Je vous ai vu à la télévision et je souhaiterais faire appel à votre entreprise pour peindre ma façade. » Ce matin encore, Auguste Vieira, dirigeant d'une entreprise de ravalement en Picardie, reçoit l'appel d'un client intéressé par ses services. La raison? L'homme a participé en novembre 2010 à l'émission de télé-réalité «Tous ensemble», diffusée sur TF1. Il est venu bénévolement en aide à un couple et à ses deux enfants, dont la maison n'avait jamais été achevée. « Lorsque j'ai été contacté par la chaîne un mois avant le début du tournage, je n'ai pas hésité une seule seconde », confie Auguste Vieira. Il réquisitionne alors cinq de ses huit collaborateurs pendant trois jours pour ravaler la façade de la bâtisse. En prenant tout de même soin de contacter ses clients pour qui les chantiers ont été suspendus le temps du tournage. Pour le dirigeant et son équipe, c'est le début d'une aventure... pas vraiment comme les autres. Les bénévoles se bousculent sur le chantier (ils étaient une soixantaine), les artisans attendent les matières premières fournies par la production. La technique se met en place. Et les prises s'enchaînent. « Il a fallu parfois refaire trois ou quatre fois les mêmes prises. Ce qui était complexe car il a aussi fallu gérer des conditions climatiques extrêmes - le froid et la pluie - pendant toute la durée du chantier », se souvient Auguste Vieira, qui a travaillé sans pause de 5 heures à 21 heures pour honorer son engagement.

Ce qu'il retient de cette expérience? L'entente cordiale entre les artisans, l'hyper-accessibilité de l'animateur, la compétence des équipes de tournage et le professionnalisme avec lequel le chantier a été réalisé.

Sous la houlette de l'animateur TV Marc-Emmanuel Dufour (à droite), Auguste Vieira et son équipe ont, en trois jours, ravalé bénévolement une façade... et boosté le carnet de commandes de l'entreprise.

Sous la houlette de l'animateur TV Marc-Emmanuel Dufour (à droite), Auguste Vieira et son équipe ont, en trois jours, ravalé bénévolement une façade... et boosté le carnet de commandes de l'entreprise.

Repères

> Raison sociale
EURL SVR


> Activité
Ravalement, rénovation


> Ville
Vauchelles (Picardie)


> Année de création
1999


> Dirigeant
Auguste Vieira, 50 ans


> Effectif
8 personnes


> CA 2011
800 kEuros

Un formidable outil de communication

Après la diffusion, l'artisan décide même de poster une vidéo de l'émission sur son site internet. « Je ne regrette nullement d'avoir participé à cette aventure. Elle a coûté environ 6 000 euros à l'entreprise, poursuit le dirigeant, mais les retombées économiques post-émission ont été beaucoup plus importantes car, au final, des dizaines de clients m'ont contacté. » Une renommée à laquelle Auguste Vieira ne s'attendait vraiment pas. Une cerise sur le gâteau d'autant plus belle que les collaborateurs de l'entreprise ont eu l'opportunité de s'investir dans une mission particulièrement enrichissante d'un point de vue humain et technique. De quoi leur donner envie d'avancer tous ensemble dans la même direction.

Mallory Lalanne

Sur le même sujet