Il crée ses outils de travail pour prévenir les TMS

Publié par le

Plaquiste, Hervé Denié s'appuie sur son vécu pour créer des outils de travail qui facilitent son quotidien et celui de ses confrères. Une offre qui répond à un réel besoin des professionnels du secteur.

  • Imprimer

Soulever, déplacer, couper quotidiennement des plaques de plâtre de 2,50 m sur 1,20 m, qui pèsent parfois plus de 20 kg, n'est pas une partie de plaisir. C'est ce qu'a constaté Hervé Denié, qui s'est installé à son compte en tant que plaquiste il y a 12 ans, dans la région nantaise. «Le fait de travailler seul impose de gros efforts physiques pour manipuler les plaques, explique l'artisan. J'ai réfléchi à des solutions pour atténuer les contraintes, puisque je ne trouvais pas d'outil adapté sur le marché. » Le plaquiste invente ainsi un établi, qui évite la découpe des plaques à même le sol ou sur une table à tréteaux instable. Puis un monte-charge, adapté à tous les chantiers et surtout ceux où il est impossible de transporter les plaques dans un escalier. Un relève-plaque manuel, un monte-plaque à rouleaux, un chariot électrique porte-plaquettes voient ensuite le jour, entre 2004 et 2011. Chaque fois, Hervé Denié crée et teste les prototypes, puis dépose un brevet à l'Inpi (Institut national de la propriété intellectuelle), via un cabinet-conseil spécialisé basé à Nantes. A deux reprises, il a pu bénéficier d'une PTR (Prestation technologique réseau), subvention couvrant jusqu'à 80 % des frais de prototype et de dépôt de brevet.

Repères

- Raison sociale Entreprise individuelle Hervé Denié
- Activité Plaquiste
- Ville Saint-Lyphard (Loire-Atlantique)
- Année de création 2000
- Dirigeant Hervé Denié, 45 ans
- Effectif 1 personne
- CA 2011 150 kEuros

Le relève-plaque manuel inventé par Hervé Denié facilite la manipulation des plaques de plâtre par une seule personne.

@ TALIAPLAST

Le relève-plaque manuel inventé par Hervé Denié facilite la manipulation des plaques de plâtre par une seule personne.

Eviter les TMS

Pour la fabrication, Hervé Denié démarche l'entreprise d'outillage locale Sofop-Taliaplast, basée à Montoir-de-Bretagne. « SofopTaliaplast gère la fabrication et la commercialisation des produits et me reverse des royalties liées aux ventes », explique l'artisan. Sous le nom de Taliaplac, une gamme de cinq outils a ainsi vu le jour. Elle bénéficie d'une commercialisation nationale dans les enseignes de négoce: BigMat, Gedimat, Point P, Tout Faire Matériaux, VM Matériaux, etc. «Les outils répondent à des préoccupations fortes: éviter les troubles musculo-squelletiques, gagner en rapidité et en rentabilité», résume Dominique Douet, directeur commercial de Sofop-Taliaplast. En 2011, la gamme a rempli ses objectifs, selon le fabricant. Pour Hervé Denié, le quotidien a peu changé: «La création d'outils m'apporte un complément de revenu, mais je dois continuer à exercer mon métier », explique-t-il. Prochaine étape: le lancement de son encolleuse à bande ce printemps, chez les négociants. Un appareil qui fait gagner en rapidité, en confort et évite aussi le gaspillage, en récupérant les restes de colle. Toujours dans l'air du temps.

Olga Stancevic

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet