Il défend l'intérêt des artisans

Publié par le

Corporation. Président de la Capeb depuis 2010 et dirigeant d'une entreprise de couverture, Patrick Liébus est un boulimique de travail. Ce militant a la ferme volonté de soutenir ses pairs.

  • Imprimer

Avril dernier. Patrick Liébus est réélu à la présidence de la Capeb pour un mandat de trois ans. Un fait connu de tous. Ce que de nombreux artisans savent moins, c'est qu'il est aussi à la tête d'une entreprise de charpente de six salariés, basée en Rhône-Alpes. Une affaire qu'il a créée à seulement 26 ans, un diplôme de CAP de couvreur-ardoisier en poche. Tous les lundis, il se rend dans sa société et prête main-forte à sa femme et sa fille qui assurent la comptabilité, l'organisation générale et le suivi des chantiers. Le reste de son temps, il le consacre à la Capeb. Si la confédération fédère quelque 100000 adhérents, c'est en grande partie grâce aux efforts de ce militant qui s'est affirmé au fil des ans. En 1989, il devient président de la Capeb de l'Ain et reste à sa tête pendant dix ans. Parmi ses différents chantiers, il crée les unions régionales professionnelles dont l'objectif est la défense et la promotion des métiers de l'artisanat. Elles oeuvrent aussi pour le développement des entreprises. «J'ai fait pression sur les industriels de mon département pour qu'ils créent des partenariats avec les artisans. A l'époque, cette affaire a fait grand bruit », souligne ce petit-fils de menuisier ébéniste.

Patrick Liébus Charpentier et président de la Capeb

«Je n'hésite pas à aller sur le terrain pour dialoguer avec les artisans. C'est certainement ce qui fait ma force»

Un homme de terrain

En 2001, il est élu premier vice-président de la Capeb en charge des affaires économiques. Neuf ans plus tard, il accède à la présidence de l'organisation. Le début d'une grande aventure. «Je ne m'y attendais pas, même si mes proches m'ont toujours soutenu et cru en moi», confie le quinquagénaire. Réforme des retraites, négociations avec les banques, dossier épineux de l'autoentrepreneur, il est sur tous les fronts. A la moindre fausse note, il réunit ses collaborateurs autour d'une table ronde. Ces 12 derniers mois, il a organisé pas moins de 40 assemblées générales. « Mon objectif premier reste la défense des intérêts des artisans. Je n'hésite pas à aller sur le terrain pour dialoguer avec eux. C'est certainement ce qui fait ma force», se targue ce boulimique de travail. Pour se requinquer, ce passionné de musique et de moto tempère, dès qu'il le peut, son hyperactivité. Il rejoint alors son clan familial à Bourg-en-Bresse. Une nécessité pour cet homme qui sollicite systématiquement l'avis de ses proches avant de prendre toute décision importante.

Bio

>1955
Naissance à Saint-Mandé (Val-deMarne).
>1981
Création de sa société à Bourg-en-Bresse (Ain).
>1989
Président de la Capeb de l'Ain.
>2001
Elu premier vice-président de la Capeb.
>2010
Elu président de la Capeb.
>2011
Réélu président de la Capeb.

Mallory Lalanne

Sur le même sujet