En ce moment En ce moment

Il donne leur chance aux jeunes en les formant

Publié par le

Confronté, comme nombre de ses confrères, à une pénurie de main-d'oeuvre qualifiée, Georges Dupouy est persuadé que la solution passe par la formation des jeunes. Depuis huit ans, il préside un Groupement d'employeurs dédié à leur insertion et à leur qualification.

  • Imprimer

Lorsque Georges Dupouy, charpentier dans les Landes, fait le tour de ses effectifs, il met à part Vincent, David et Thomas. Tous trois, en contrat de professionnalisation dans l'entreprise, sont mis à sa disposition par un groupement d'employeurs: le Geiq BTP.

Se regrouper pour mieux former

En 2000, l'artisan participe à un Comité de bassin d'emploi de la région Aquitaine. En discutant avec les autres participants, Georges Dupouy s'aperçoit qu'il n'est pas le seul artisan du bâtiment à rencontrer des problèmes de recrutement. «Nous avons fait le constat d'une main-d'oeuvre de plus en plus médiocre, notamment chez les jeunes.» Pour intéresser ces derniers, une idée surgit: accompagner l'insertion par la formation. Le groupement d'employeurs apparaît alors comme un bon moyen pour que cette initiative ne pèse pas trop lourd sur les épaules des entreprises. Georges Dupouy est tellement convaincu qu'il devient président du Geiq BTP des Landes, s'employant à convaincre autour de lui ses confrères.

Aux côtés de l'artisan, une soixantaine de structures sont désormais adhérentes. Car les avantages sont nombreux, l'entreprise se déchargeant sur le Geiq de toute la gestion administrative et réglementaire: visite médicale, déclaration Urssaf, charges, congés payés... Elle bénéficie, en outre, d'un suivi mensuel pour vérifier que tout se passe bien avec les jeunes.

En huit ans, l'entreprise de Georges Dupouy en a accueilli une douzaine, avec des hauts et des bas. «On démarre avec une page blanche. Certains ont un niveau scolaire très bas, d'autres des soucis familiaux, voire avec la justice», explique-t-il. La vraie difficulté consiste à donner un coup de pouce à ces jeunes sans que la santé de l'entreprise en pâtisse. Une tâche qui nécessite l'adhésion de tout le personnel: trois salariés, qui ont plus de 20 ans d'ancienneté et prennent à coeur la transmission de leur savoir-faire, ont ainsi accepté d'être tuteurs.

La plus belle récompense de l'artisan? Lorsqu'un de ses anciens poulains réussit. Il se souvient ainsi d'un jeune qui «filait un mauvais coton» et auquel il avait donné sa chance. Devenu à son tour chef d'entreprise, il est venu le remercier. Avec le recul, le charpentier constate les effets globalement positifs de l'action du Geiq sur ses jeunes protégés: «Pratiquement tous sont restés dans le métier qu'ils avaient choisi au moment de leur entrée en formation», se réjouit-il.

Repères

- Raison sociale SARL Dupouy Georges
- Activité Charpente
- Ville Ondres (Landes)
- Année de création 1993
- Dirigeant Georges Dupouy, 60 ans
- Effectif 19 personnes
- CA 2007 2,1 MEuros

Nelly LAMBERT

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet