Mon compte Devenir membre Newsletters

Il emmène ses salariés aux quatre coins du monde

Publié le par

Depuis la création de sa société située sur l'île de la Réunion, Philippe Cahour emmène six fois par an ses salariés en vadrouille. Une manière pour lui d'apprendre à les connaître en dehors du cadre du travail et d'éviter le turnover, véritable fléau du secteur.

Quand on lui demande quel est son meilleur souvenir avec ses salariés, Philippe Cahour donne une réponse pour le moins originale. «Une randonnée de cinq heures dans la Montagne des Français, à Madagascar, suivie d'une baignade près d'une plage de rêve», sourit le gérant de Portes automatiques Océan indien (PAOI), une entreprise de pose de portes automatiques, située à La Réunion. Emmener ses salariés en voyage est une habitude qu'il a prise dès la première année d'exercice de sa société, en 2001, et qu il a conservée depuis lors, à raison d une sortie tous les deux mois environ.

Si Philippe Cahour organise ces périples, c'est pour montrer sa gratitude à ses employés. En effet, il les a embauchés il y a plus de quinze ans, au sein d une autre structure. Pour lui, il est important que ses équipes exercent leur métier avec plaisir, dans une ambiance générale conviviale. Et s'il confesse un côté «tatillon et soucieux du détail», il ne veut pas que ses salariés connaissent uniquement cette facette de sa personnalité. «Les voyages nous permettent de nous fréquenter dans un autre cadre et d'améliorer les relations au sein de la société.»

Joindre l'utile à l'agréable

Ainsi, l'artisan organise des activités sur l'île, comme des pique-niques ou encore des fêtes à l'occasion d'anniversaires ou de baptêmes, où les familles sont conviées. Par ailleurs, lorsqu'il assure un chantier à l'île Maurice ou à Mayotte, il prépare un séjour de quelques jours supplémentaires sur place, avec ses salariés.

Il est vrai que la localisation de l'entreprise, au coeur de l'océan Indien, favorise ces week-ends de rêve, car les coûts d'hébergement, notamment, ne sont pas élevés. Mais l'entrepreneur les a également emmenés skier dans les Alpes, à l'occasion d'une rencontre avec un fournisseur. Cependant, il demande systématiquement à ses salariés une participation de 50 euros maximum. «Je ne veux pas qu'ils considèrent ces loisirs comme un dû», explique-t-il.

En 2007, l'entreprise a ainsi consacré 60 000 euros au «tourisme»! Un budget permis par son important chiffre d'affaires: 1 million d'euros l'année dernière. Un bon résultat dont peuvent se réjouir les salariés, qui sont aussi actionnaires de PAOI. Ils ont donc leur mot à dire dans le choix des fournisseurs, les investissements ou le planning des chantiers. Même si Philippe Cahour reste majoritaire et «garde tout de même les rênes». Une politique RH dont il peut être fier: en sept ans d'existence, PAOI n'a connu aucun turnover.

L'entreprise de Philippe Cahour n'a connu aucun turnover depuis sa création, en 2001.

Repères

- Raison sociale: Porte automatique Océan Indien
- Activité: Pose de portes automatiques
- Ville: Les Avirons (La Réunion)
- Année de création: 2001
- Dirigeant: Philippe Cahour, 54 ans
- Effectif: 7 personnes
- CA 2007: 1 MEuros

)