En ce moment En ce moment

Il fait confiance aux jeunes

Publié par le

Après avoir été lui-même aidé pour développer son entreprise, Stéphane Bonnet assiste les jeunes de Clichy-sous-Bois et de Montfermeil lorsqu'ils se lancent dans la vie active.

  • Imprimer

Que ce soit dans la presse papier ou à la radio, Stéphane Bonnet met toute son énergie à défendre les métiers du bâtiment. « Il est important de rappeler que les jeunes artisans démarrent leur carrière avec un salaire compris entre 1 300 et 1 700 euros net par mois. Alors, il faut arrêter d'envoyer tout le monde vers des Bac + 7 sans avenir. Nous devons mettre en avant les filières courtes et l'apprentissage! » A 47 ans, Stéphane Bonnet s'engage pour sa cause tout en restant un homme de terrain. Formé sur le tas, il est le dynamique dirigeant de la société Erso, spécialisée en plomberie, chauffage, ventilation, gaz... Salarié dans le bâtiment durant 20 ans, il crée sa propre société après un licenciement économique. Il emploie aujourd'hui neuf personnes et forme au moins deux apprentis par an ainsi que des stagiaires. «Je prends garde à respecter le ratio: un jeune pour deux collaborateurs expérimentés », explique Stéphane Bonnet. Et l'homme va plus loin: il accueille régulièrement des jeunes issus de quartiers difficiles à qui il offre une seconde chance. «Je les prends dans l'entreprise trois ou quatre mois et, si ça fonctionne, je signe un contrat d'apprentissage avec eux. Je paie leur formation en CFA et, en contrepartie, ils s'engagent à travailler sérieusement. C'est une chance pour eux d'échapper aux petits trafics des cités. » L'artisan reste en effet convaincu que la réinsertion passe par le travail « d'autant plus que le secteur a besoin de main-d'oeuvre qualifiée. » Stéphane Bonnet préside aussi depuis quatre ans l'association Adam-Jeunes Créateurs de Clichy-Montfermeil. Le but de cet organisme, membre du réseau PlaNet Finance, est d'aider des chefs d'entreprise juniors dans leur démarche. « Il faut leur mettre le pied à l'étrier. Nous allons à la rencontre des jeunes. Ils ont des idées mais ne savent pas toujours comment les mettre en oeuvre. Nous les guidons. En 2010, nous avons aidé une centaine de porteurs de projet et cela a abouti à près de quarante créations d'entreprises. Les créateurs sont ensuite suivis durant un an dans le cadre d'un tutorat d'entreprise «senior». » Stéphane Bonnet en est fier, car cela fait aussi «du bien à la ville». Gageons que, grâce à son engagement, ces quartiers se bâtiront bientôt une réputation enviable de pépinières d'entreprises dynamiques pour effacer le souvenir d'une banlieue difficile.

@ FRÉDÉRIC DE GASQUET

Stéphane Bonnet Dirigeant de la société Erso

« En 2010, nous avons aidé une centaine de porteurs de projet, et cela a abouti à une quarantaine de créations d'entreprises »

Bio

> 1984
Premiers pas dans le secteur du bâtiment.
> 2006
Création de l'entreprise Erso.
> 2007
Devient président de l'association Adam-Jeunes Créateurs de ClichyMontfermeil.
> 2010
Reçoit le Prix entrepreneuriat en France des International Microfinance Awards de PlaNet Finance.

CLAIRE POISSON

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet