Il fait de ses formations un gage de qualité

Publié par le

A seulement 21 ans, Pierre Pigot installe des solutions de production d'énergie solaire dans l'Allier. Dirigeant de son entreprise, il a choisi de multiplier les formations pour légitimer sa démarche et revendiquer son expertise.

  • Imprimer

Contre toute attente, Pierre Pigot utilise son âge pour convaincre ses clients. A 21 ans, ce jeune chef d'entreprise poursuit le rêve de son père: développer une société spécialisée dans les énergies renouvelables. « Ma jeunesse n'est pas un handicap, bien au contraire. J'ai choisi le créneau des nouvelles énergies où mon âge est un atout. Le métier est récent, les techniques multiples et la maîtrise de l'outil informatique primordiale. » Il laisse donc aux anciens la maintenance des chaudières fioul pour prendre le train des techniques innovantes. Et Pierre Pigot sait ce qu'il veut. Il a réfléchi très tôt aux moyens d'y parvenir. Dès ses 14 ans, après la troisième, il s'oriente vers un BEP de technicien sanitaire et thermique. Il s'y forme au métier de plombier-chauffagiste et fait son apprentissage à l'école des Compagnons du devoir. Ne voulant pas se cantonner à un seul secteur, il ajoute une nouvelle corde à son arc et se forme, à l'Afpa, au métier d'électricien. Persuadé de l'avenir du solaire, il part en Savoie suivre l'apprentissage des Compagnons du solaire. Ses diplômes en poche, il devient solariste, revendiquant le fait d'être l'unique Compagnon du solaire de la région Auvergne. Si d'autres craignent les effets des changements de politique pour le photovoltaïque en France, lui n'est pas inquiet. Il est chauffagiste et saura développer son activité vers le solaire thermique. Il ne compte pas s'arrêter là. Pierre Pigot veut élargir ses activités et se lancer dans l'éolien. Il garde cependant la tête sur les épaules. Loin de lui l'envie de se battre avec les géants du secteur. Son objectif: se concentrer sur les petites éoliennes. A axe vertical, de moindre puissance, elles sont destinées au marché des particuliers. Par manque de temps, il ne suivra peut-être pas lui-même la formation. « Je dois apprendre à déléguer et trouver un salarié à qui je pourrai faire confiance. » Une décision que l'artisan doit encore mûrir. Quoi qu'il en soit, les carnets de commandes se portent bien. « Nous maîtrisons les techniques, nous avons l'expérience. Les clients n'essuient pas les plâtres de nos premières installations. » De fait, l'entreprise compte une cinquantaine de chantiers à son actif depuis juin 2009. Le Compagnon du solaire sait mener sa barque et expliquer sa démarche. Face à ses pairs, rompus aux arcanes de l'entreprenariat, il ne se démonte pas. Quant aux banquiers et aux assureurs, son énergie et sa détermination semblent avoir le don de convaincre les plus sceptiques.

@ R. VOLLAT

Repères

- Raison sociale
SARL
Auvergne Energie durable
- Activité
Solariste
- Ville
Monétay-surAllier (Allier)
- Année de création
2009
- Dirigeant
Pierre Pigot, 21 ans
- Effectif
3 personnes
- CA 2010 prévisionnel
650 000 Euros

Claire Poisson

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet