Mon compte Devenir membre Newsletters

Il forge l'esprit de compétition de ses apprentis

Publié le par

Ressources humaines. Yves Spaeth Elwart accueille régulièrement des apprentis dans son entreprise de plâtrerie. Et il vise le meilleur pour eux, en les accompagnant dans la préparation des Olympiades des Métiers. L'artisan se fait un devoir de promouvoir l'excellence au quotidien.

Lorsqu'il intègre son chantier le matin, Yves Spaeth Elwart, plâtrier dans la Meuse, tient d'abord à motiver ses troupes, et plus particulièrement son poulain, Steve, apprenti dans le domaine depuis un an. Pour doper l'enthousiasme de ce dernier, le chef d'entreprise l'a inscrit au concours des Olympiades des Métiers (lire encadré), comme il l'a fait pour d'autres par le passé. Ainsi, sept heures par jour, l'artisan promulgue ses conseils tel un coach personnel. «Je demande beaucoup à mes apprentis au départ afin de les rendre autonomes. Puis, au bout d'un an, je les incite à participer aux Olympiades pour qu'ils affrontent les meilleurs et s'améliorent. » Cette participation demande néanmoins quelques sacrifices, à commencer par une grande disponibilité de la part du chef d'entreprise et une rigueur quotidienne pour l'apprenti. Yves Spaeth Elwart compte aussi sur la compréhension de ses clients, car certains chantiers peuvent prendre du retard. « C'est le revers de la médaille, puisque je leur vends un plafond, la sécurité et la formation de mes élèves », s'amuse-t-il. Loin de déplaire à ses clients, cette compétition valorise l'identité de l'entreprise et développe la fibre professionnelle des salariés. Ainsi, au gré des concours, ses apprentis tirent profit des rencontres avec les autres concurrents, des conseils du jury et perfectionnent ainsi leur technique. Cette démarche permet, selon Yves Spaeth Elwart, de développer leur esprit d'initiative et d'affirmer leur personnalité. Même si, à ce jour, aucun de ses apprentis n'a décroché le précieux sésame pour les Olympiades internationales, le chef d'entreprise continue de viser l'excellence. Pour que ces jeunes suivent, à leur tour, des carrières prometteuses et deviennent, qui sait, des patrons impliqués.

Pour insuffler sa passion du métier de plâtrier à ses apprentis, Yves Spaeth Elwart les invite à participer aux Olympiades des Métiers.

Pour insuffler sa passion du métier de plâtrier à ses apprentis, Yves Spaeth Elwart les invite à participer aux Olympiades des Métiers.

Repères

> Raison sociale : Sye Entreprise
> Activité : Plâtrerie, isolation
> Ville : Vigneulles-lès-Hattonchâtel (Meuse)
> Année de création : 2000
> Dirigeant : Yves Spaeth Elwart, 42 ans
> Effectif : 4 personnes, dont un apprenti
> CA 2009 : 280 000 Euros

Zoom sur les Olympiades des métiers

Organisé tous les deux ans, ce concours a pour but de promouvoir la richesse des métiers manuels et les différentes formations professionnelles. Près de 50 métiers sont ainsi représentés, du pôle agriculture à l'industrie en passant par le BTP et les nouvelles technologies. Lors du concours, les apprentis, âgés de moins de 23 ans, doivent réaliser un ouvrage imposé en un temps déterminé. Les Olympiades se déroulent en trois étapes : les sélections régionales, puis nationales avec, en point d'orgue, la finale internationale.

)