Mon compte Devenir membre Newsletters

Il offre une seconde vie aux pierres tombales

Publié le par

Fabrice Baudier exerce un métier peu banal: il est rénovateur de monuments funéraires. Ambitieux, ce dirigeant mise sur son professionnalisme et une communication à moindre coût pour promouvoir son savoir-faire.

Fabrice Baudier, 34 ans, modernise avec passion les monuments. Il les restaure, les valorise et les lustre. Son métier? Rénovateur de pierres tombales. Depuis 2007, cet homme sillonne les cimetières de la région de l'Aisne et donne un coup dejeune aux monuments funéraires.

Ce métier hors norme nécessite un savoir-faire technique et un brin de créativité. Aussi, lorsque Fabrice Baudier lance son entreprise sous le nom de Rénov' Monuments, il sait qu'il va devoir compter sur son imagination. Pour créer son réseau, il met en place un plan de communication avec des annonces presse, de la publicité dans les journaux paroissiaux et sur les calendriers des pompiers et des prospectus. Fabrice Baudier songe également à faire de la publicité sur son véhicule. Toujours soucieux de limiter les frais, il adopte le système débrouille. «J'ai fait appel à un ami pour afficher le nom et les contacts de mon entreprise sur ma voiture. C'est aujourd'hui ma meilleure publicité », se félicite-t-il. Au final, le budget consenti à la publicité au lancement de l'affaire ne dépasse pas 2 000 euros.

Des subventions pour s'équiper

Pour booster son activité, l'artisan mise sur son professionnalisme. Pendant près de dix ans, il a officié comme maître de cérémonie, marbrier et commercial pour une société de pompes funèbres. Si le nettoyage et la pose des monuments, la peinture des lettres et la réfection des joints n'ont plus de secret pour lui, il a cependant tout à apprendre du rôle de chef d'entreprise. Il engage alors des démarches auprès de l'Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa), afin de s'inscrire au module Grec (Gestion pour repreneurs et créateurs d'entreprise) et multiplie les démarches auprès des organismes régionaux pour décrocher des subventions. Pari réussi puisqu'il obtient du Fonds départemental de soutien à l'artisanat et au commerce (Fidarco) une aide de 2 700 euros. Le conseil général lui accorde 6 000 euros pour l'achat de son unique outil de travail: une gommeuse à air comprimé, qui envoie des billes de sable à très basse pression pour enlever les impuretés. « Mais à la différence du nettoyage à la main, je travaille sans eau et sans produit chimique. Le lavage est donc écologique », se targue l'artisan. Les bénéfices restent modestes en 2009, mais les projets ne manquent pas. Il envisage d'acquérir un véhicule équipé d'une grue et d'embaucher un salarié, si son chiffre d'affaires dépasse 45 000 euros à la fin de l'année.

Pour faire sa publicité facilement et à moindre coût, Fabrice Baudier a misé sur le flocage de son véhicule.

Repères

> Raison sociale
Renov' Monuments


> Activité
Nettoyage


> Ville
Coucy-lès-Eppes (Aisne)


> Année de création
2007


> Dirigeant
Fabrice Baudier, 34 ans


> Effectif
1 personne


> CA 2009
33 400 Euros

Mot clés : euro

Mallory Lalanne

)