Il reprend l'entreprise de son client

Publié par le

Gestion. Ancien commercial chez le fabricant de clôtures Dirickx, Philippe Guay a repris l'an dernier la société de l'un de ses clients, qui partait à la retraite. Cédant et repreneur ont travaillé main dans la main pour le passage de relais.

  • Imprimer
Philippe Guay, patron de Clo 35, veut mettre en place de nouveaux outils commerciaux et créer un site web.

Philippe Guay, patron de Clo 35, veut mettre en place de nouveaux outils commerciaux et créer un site web.

«En tant qu'ancien commercial, on ne peut pas me raconter d'histoires! », sourit Philippe Guay, devenu aujourd'hui le patron de Clo 35, petite entreprise artisanale de pose de clôtures, dont il était le principal fournisseur. Comme Alice au pays des Merveilles, il est donc passé «de l'autre côté du miroir», à la faveur d'une opportunité. « Après 20 ans de carrière commerciale, j'avais envie d'être mon propre patron, explique-t-il. Je cherchais depuis quelques temps une entreprise à reprendre et un de mes clients voulait, de son côté, un acheteur, pour pouvoir partir à la retraite. »

Jean-Gabriel Garo et Philippe Guay se connaissaient déjà depuis quinze ans, au moment de conclure l'affaire. « C'est une situation plus confortable que de se lancer dans l'inconnu », reconnaît le nouveau patron, qui a travaillé en tandem pendant huit mois avec le cédant. « J'ai racheté les parts de l'entreprise et embauché le cédant comme salarié », indique-t-il, tout simplement pour que Jean-Gabriel Garo puisse compléter ses trimestres de retraite tout en apportant son expérience d'ancien dirigeant. Une transition en douceur: « Quand on est patron, on est seul face aux imprévus du quotidien. Il est donc appréciable de partager ses interrogations avec quelqu'un. » Pour autant, Philippe Guay a dû suivre le stage, d'une semaine, imposé par la Chambre de commerce de Rennes aux repreneurs et créateurs d'entreprise.

Un quotidien enrichissant

Pour le reste, il a capitalisé sur son expérience du produit et du marché. « L'une de mes premières tâches a consisté à la mise en place d'un système informatique, pour un meilleur suivi de l'activité », explique l'ancien commercial qui a crée des tableaux de bord et autres outils de gestion. Alors que l'ancien patron passait le plus clair de son temps sur le terrain, Philippe Guay s'est attaché à prendre du recul, embauchant un nouveau technicien, pour mieux piloter la stratégie. Avec comme question de fond: comment gagner de nouveaux clients et améliorer le suivi des chantiers?

Clo 35 réalise actuellement 60 % de son chiffre d'affaires grâce aux appels d'offres du secteur public, et le reste avec les particuliers. Au bout d'un an, Philippe Guay s'avoue satisfait de sa situation, qu'il estime très enrichissante sur le plan personnel. Ses projets immédiats? Mettre en place de nouveaux outils commerciaux (plaquette, tarifs, etc.), mais également créer un site internet.

Repères

> Raison sociale: Clo 35
> Activités Travaux de menuiserie métallique et serrurerie
> Ville Piré-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine)
> Année de création: 1995
> Dirigeant Philippe Guay, 48 ans
> Effectif: 3 personnes
> CA 2009: 543 000 Euros

Olga Stancevic

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet