En ce moment En ce moment

Il s'est démené pour surmonter la crise

Publié par le

Stratégie de développement. Pascal Daumas, charpentier-couvreur, a remédié à la baisse de son activité en diversifiant son offre, en réactivant son réseau, mais aussi en étendant sa couverture géographique. Autant d'initiatives qui lui ont permis de préserver l'emploi de ses dix salariés.

  • Imprimer

Debout dans la tempête. A l'image des surfeurs de la côte girondine, berceau d'Atlantique Toiture, Pascal Daumas, son dirigeant, a négocié l'année dernière une vague qui aurait bien pu emporter l'entreprise. « Alors que j'avais un an de chantiers d'avance dans mon carnet de commandes en 2009, ce délai s'est réduit à trois mois en un semestre. Je n'avais jamais connu une telle situation. J'ai dû réagir d'urgence », explique l'artisan. Première étape de son plan de sauvetage: il décroche son téléphone et se rappelle au bon souvenir de ses confrères, des architectes et autres maîtres d'oeuvre qu'il a côtoyés. « Cette démarche m'a permis d'intervenir comme sous-traitant sur des chantiers, affirme Pascal Daumas. J'ai parfois travaillé à perte, mais l'équipe, au moins, était active. » Car, avec une entreprise de dix salariés, la vraie hantise du jeune patron est de devoir licencier. Parallèlement, l'homme prospecte de nouveaux clients, en présentant sa société et son savoir-faire. Des efforts qui finissent par payer. Il décroche un contact fructueux avec un cabinet d'architectes qui lui confie, depuis, un projet sur trois.

Pascal Daumas a démarché de nouveaux clients pour sortir de la crise.

Pascal Daumas a démarché de nouveaux clients pour sortir de la crise.

Une activité diversifiée

Par ailleurs, l'artisan met son temps libre à profit pour créer de nouveaux produits et se lance dans la fabrication de kiosques de jardin de luxe. « J'ai mis deux kiosques à disposition du Lacanau Pro, une compétition de surf. Cette démarche a attiré l'attention et m'a valu une commande, raconte l'artisan. J'ai ensuite participé à la Foire d'automne de Bordeaux, fin 2010, et j'y ai décroché cinq nouveaux chantiers. L'un d'entre eux consiste à construire des cabanes dans des arbres pour en faire des chambres d'hôtes. »

Pascal Daumas fait donc feu de tout bois. Il agrandit également son rayon commercial habituel pour démarcher et travailler avec des clients situés jusqu'à 70 km à la ronde. Au final, ce sursaut aura permis à Atlantique Toiture d'enregistrer une hausse de son chiffre d'affaires de 10 % en 2010. S'il reste prudent quant à l'avenir, le dirigeant souhaite développer ses offres de kiosques haut de gamme et de cabanes, notamment grâce à un partenariat avec un fabricant de jacuzzi. Pascal Daumas espère désormais naviguer en eaux calmes.

Repères

> Raison sociale
Atlantique Toiture
> Activité
Charpente, menuiserie, couverture, maisons à ossature bois
> Ville
Lacan au (Gironde)
> Année de création
1998
> Dirigeant
Pascal Daumas, 40 ans
> Effectif
10 personnes
> CA 2010
1,2 MEuros

Olga Stancevic

Sur le même sujet