En ce moment En ce moment

Il se met en quatre pour ses apprentis

Publié par le

Sur plus de 40 apprentis formés depuis la création de CMD2, quatre ont remporté le titre prestigieux de Meilleur apprenti de France. Un résultat qui ne doit rien au hasard: le dirigeant Didier Duchêne, a mis en place une politique de formation ambitieuse.

  • Imprimer

Troyes, le 15 juin. A 18 ans, Guillaume vient de remporter la médaille d argent au concours annuel du Meilleur apprenti de la région Champagne-Ardenne. Son maître d'apprentissage, Didier Duchêne, dirigeant de CMD2, une entreprise de métallerie située dans la région, est fier de lui. Et fidèle à la philosophie du compagnonnage, dont il est lui- même issu, il est déjà prêt à le laisser partir vers d autres horizons professionnels. Le jeune homme se prépare, en effet, à continuer son chemin dans la région bordelaise. «C'est toujours difficile de voir partir un apprenti, mais c'est la manière de faire dans mon entreprise: nous formons des jeunes au plus haut niveau pour eux-mêmes et non pour l'entreprise», assure le dirigeant.

Trois apprentis sur cinq en difficulté scolaire

La transmission du savoir-faire est en effet la valeur phare de CMD2. Dès la création de la société, il y a 18 ans, son fondateur a voulu en faire une «entreprise différente», en renforçant son rôle social, notamment dans l'intégration de ses jeunes. Depuis 1990, CMD2 a formé plus de 40 apprentis, dont quatre ont remporté le titre de meilleur apprenti de France (MAF) et trois celui de Meilleur apprenti de la région. La prime, mise en place par Didier Duchêne a sans doute contribué à les motiver: 1 000 euros nets pour le titre de MAF et 800 euros pour le titre régional. Mais s'il vise l'excellence pour ses protégés, l'entrepreneur prend aussi en compte les oubliés du système scolaire: sur environ cinq apprentis en formation, il en recrute trois en situation d'échec scolaire et deux au niveau bac ou plus. «L'entreprise doit donner sa chance à tous», estime le dirigeant. Un impératif cependant: tous les candidats apprentis s'engagent à s'entraider et à observer un rythme de travail hebdomadaire soutenu. Du lundi au vendredi, de 18 h à 19 h 30, les élèves en difficulté suivent des cours de soutien scolaire, tandis que des cours techniques concernant la métallerie sont dispensés le samedi matin pour tous. En contrepartie de leurs efforts, les apprentis de CMD2 se voient offrir un appareil photo numérique pour immortaliser les gestes de leur future profession et s'en imprégner, ainsi qu'un ordinateur portable, qu'ils gardent à leur départ. Une dépense qui s'élève tout de même, pour l'entreprise, à 1 500 euros hors taxes par apprenti. «Cet équipement individuel aide les jeunes à prendre leur indépendance, considère Didier Duchêne. Un objectif essentiel pour notre formation.»

Repères

- Raison sociale SARL CMD2
- Activité Métallerie
- Ville Estissac (Aube)
- Année de création 1990
- Dirigeant Didier Duchêne, 48 ans
- Effectif 20 personnes
- CA 2007 3 MEuros

Céline Keller

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet