Mon compte Devenir membre Newsletters

Il trie ses déchets de chantiers

Publié le par

Maçonnerie. Depuis sa formation auprès de la chambre de métiers et d'artisanat de Meurthe-et-Moselle, Eric Vigneron trie soigneusement les déchets issus de ses chantiers, afin de les recycler.

Sur ses chantiers, Eric Vigneron, dirigeant d une entreprise de maçonnerie et gros oeuvre à Lunéville en Meurthe-etMoselle, ménage des espaces spécifiques pour quatre bennes, destinées à recevoir les déchets Produits de démolition (béton et pierre), acier, bois et cartons d'emballage, sont ensuite acheminés aux différents centres de traitement pour être recyclés «La gestion des déchets est mieux organisée, témoigne Eric Vigneron, et prend moins de temps.» Auparavant en effet, les détritus étaient rassemblés dans une seule benne avant d'être apportés au dépôt.

Mais il y a deux ans, Eric Vigneron a suivi une formation de trois jours auprès de la chambre de métiers de Meurthe-et-Moselle «La gestion des déchets posait problème depuis longtemps, je n'ai donc pas hésité», explique Eric Vigneron La session comprend une visite sur le site de l'entreprise, pour constater le type de déchets émis, et elle informe aussi sur la réglementation en cours ainsi que sur les différentes filières de recyclage, en précisant les coordonnées des centres de traitement les plus proches de l'entreprise Si les chantiers d'Eric Vigneron sont mieux organisés, le traitement des déchets a un coût, que l'artisan chiffre entre 30 et 120 euros hors taxes par tonne, soit environ 10 à 15% du montant de la facture Ce coût correspond au prix de la tonne à recycler et au transport des bennes vers les centres de traitement, qui nécessite pour l'entreprise la location de quatre véhicules Eric Vigneron a aussi acheté un camion muni d'un bras, capable de déposer les bennes au sol De plus, le tri des déchets nécessite une demijournée de travail par semaine par ouvrier S'il y a eu quelques récalcitrants au début, ils se sont peu à peu habitués à ce mode de fonctionnement Aujourd'hui, l'artisan se félicite de sa démarche «Le recyclage est de plus en plus important lorsque l'on répond aux appels d'offres publics», explique-t-il Un point crucial pour Adami construction, dont 70 % du chiffre d'affaires est réalisé avec les collectivités.

Mais Eric Vigneron est également satisfait de «faire un geste pour la planète» et de l'image que sa société renvoie Il souhaiterait en revanche qu'il y ait davantage de centres de traitement, et pouvoir recycler la totalité des déchets de chantier, notamment les matières plastiques

En triant ses déchets, Eric Vigneron est satisfait de faire un geste pour l'environnement, tout en soignant l'image de sa société.

En triant ses déchets, Eric Vigneron est satisfait de faire un geste pour l'environnement, tout en soignant l'image de sa société.

Repères

> Raison sociale
SARL Adami construction
> Activité
Maçonnerie et gros oeuvre
> Ville
Lunéville (Meurtheet-Moselle)
> Année de reprise
2002
> Dirigeant
Eric Vigneron, 42 ans
> Effectif
30 personnes
> CA 2007
4,5 MEuros

Céline KELLER

)