Ils font monter le bâtiment sur les planches

Publié par le

Tordre le cou aux idées reçues sur les métiers du bâtiment. Tel est le but de Christophe Mainguet et de ses quatre confrères lorsqu'ils lancent le projet de pièce de théâtre, écrite et jouée par 40 collégiens à Rennes.

  • Imprimer

Christophe Mainguet n'a jamais ressenti un tel trac avant un lever de rideau. Et pour cause, ce peintre exerçant à Rennes est à l'origine du spectacle «Attention travaux», en collaboration avec la Fédération départementale du bâtiment de Rennes et quatre autres artisans, Bruno Renouard, climaticien, Hugues Vanel, maçon, Thierry Danjou, peintre, et Bertrand Leray, électricien. Sur les planches: 40 collégiens en classe de troisième (option découverte professionnelle). Le 23 avril 2009, devant 350 spectateurs, ils traitent avec légèreté de thèmes décisifs pour le bâtiment: l'éco-développement, la place des femmes dans la profession et la réunion de chantier.

Le projet s'inscrit dans le cadre de «Bâtijeune», une opération lancée il y a deux ans par la Fédération départementale, destinée à faire découvrir les métiers du bâtiment aux collégiens. Pour la pièce, les élèves, tous volontaires, se sont familiarisés au secteur grâce aux artisans, qui leur ont fait visiter des chantiers et ont répondu à leurs questions. Ils ont ensuite écrit le texte, sous la houlette d une troupe de théâtre, Légitime Folie, avant de soumettre le résultat aux cinq artisans. «Le message nous convenait parfaitement, nous avons donc donné le feu vert», indique Christophe Mainguet.

Ci-dessus, de gauche à droite: Bruno Renouard, Christophe Mainguet, Hugues Vanel et Thierry Danjou.

Ci-dessus, de gauche à droite: Bruno Renouard, Christophe Mainguet, Hugues Vanel et Thierry Danjou.

A droite: les «collégiens-comédiens» de «Attention travaux».

A droite: les «collégiens-comédiens» de «Attention travaux».

Au coeur du projet: la cohésion

Avec un budget de 30 500 euros, l'opération est principalement financée par la Fédération départementale et quelques partenaires, comme le Triangle de Rennes, qui a gracieusement mis à disposition sa salle de spectacle. Les artisans ont aussi mis la main à la poche, en prêtant du matériel (vêtements de chantier, peinture, escabeau...).

In fine, l'opération a pour but de chasser les préjugés contre les métiers du bâtiment, émanant notamment des parents d'élèves, qui constituent souvent «un frein à une orientation vers ce secteur», estime Christophe Mainguet. Pour y remédier, des invitations nominatives sont envoyées à tous les parents. Si le succès en termes d'image est difficile à évaluer, l'implication des élèves tout au long de l'opération ne fait aucun doute. «Ils ont beaucoup apprécié le travail en équipe, commun au théâtre et aux chantiers, considère le peintre. Ils ont d'ailleurs tous regretté qu'il n'y ait qu'une seule représentation.»

Repères

- Qui?
Thierry Danjou, Danjou peinture, Bertrand Leray, Satel industrie (électricité), Christophe Mainguet, Mainguet décoration (peinture et décoration), Bruno Renouard, Sogica, (chauffage et climatisation) et Hugues Vanel, SAS Bouchard (maçonnerie).
- Où?
Rennes (Ille-et-Vilaine)

Céline Keller

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet