Ils sauvent des métiers en voie de disparition

Publié par le

Quel est le point commun entre un imprimeur, une relieuse et une artiste peintre? L'association Encre de Fer. C'est en assistant, il y a dix ans, à la faillite d'un atelier d'imprimerie en taille douce (gravure sur cuivre) que des habitants du 13e arrondissement de Paris décident de se mobiliser et de créer l'association pour préserver les savoir-faire artisanaux menacés. «Un de nos objectifs est défaire travailler des artisans déjà installés qui ont des difficultés à s'en sortir car ils exercent des métiers de niche - imprimerie, sellerie, reliure... - peu rentables», explique Denis Garcin, son président. Pour ce faire, l'association agit sur plusieurs leviers. Elle organise ainsi des animations culturelles, notamment dans les écoles ou les mairies, afin de faire connaître le travail des artisans et propose également au grand public des stages techniques.

«Notre volonté n'est pas seulement de sauvegarder des métiers rares, mais aussi de les réimplanter dans les villes où ils ont disparu», explique par ailleurs Denis Garcin. Pour cela, les quinze membres d'Encre de fer, tous bénévoles, s'attachent à faciliter le parcours des porteurs de projet. «Dénicher un local, monter des dossiers de subventions, se porter caution pour un bail, établir des feuilles de paie: nous prenons en charge les tâches administratives pour que les artisans puissent se consacrer à leur coeur de métier.» Un accompagnement qui se poursuit sur la durée, l'association favorisant les interactions entre ses membres afin de créer un véritable esprit de réseau.

Repères

- ASSOCIATION
Encre de Fer
- PRESIDENT
Denis Garcin
- DATE DE CREATION
1997
- VILLE
Paris (13e arr.)
- NOMBRE DE MEMBRES
15
- SITE WEB www.encredefer.info

Anne Le Mouëllic

Sur le même sujet