En ce moment En ce moment

L'auto-entrepreneur revisité

Publié par le

Bientôt, les auto-entrepreneurs devront attester de leur qualification pour créer une entreprise dans le domaine artisanal.

@ PHOVOIR

Bientôt, les auto-entrepreneurs devront attester de leur qualification pour créer une entreprise dans le domaine artisanal.

L'auto-entrepreneur devra attester de sa qualification s il souhaite créer une entreprise dans le domaine artisanal Tel est le souhait exprimé par le secrétaire d'Etat en charge de l'Artisanat et des PME, Hervé Novelli, dans le cadre de la Journée des présidents des Unions professionnelles artisanales (UPA) qui s'est tenue en juin. Il a, par ailleurs, déclaré que leur inscription au répertoire des métiers sera «gratuite et sans taxe pendant les trois premières années à compter de leur création d'activité» et ce, pour les auto-entrepreneurs qui ont une activité artisanale à titre principal Ces mesures devraient être intégrées au projet de loi sur les réseaux consulaires discuté au Parlement à l'automne. «Cette évolution montre que le groupe de travail sur l'auto-entrepreneur mis en place en mars dernier a porté ses fruits» estime l'UPA par voie de presse. Néanmoins, le souhait d'exclure le BTP du champ d'application du statut, exprimé par la Fédération française du bâtiment, demeure inexaucé.

De son côté, François Hurel, président de l'Union des auto-entrepreneurs, souligne que «ces demandes vont dans le sens du professionnalisme des auto-entrepreneurs[...] et permettent au régime d'asseoir encore un peu plus sa présence dans le paysage économique». Un sentiment que les données publiées par l'Insee en août ne contredisent pas. L'Institut de la statistique recense, en effet, 178 340 inscriptions à ce statut. Plus d'une nouvelle création, réalisée au cours des sept premiers mois de l'année, sur deux émane donc d'un auto-entrepreneur.

Sur le même sujet