L'herbe investit les chantiers

Publié par le

L'arrivée de sang neuf sur les chantiers, les artisans la réclament à cor et à cri. Or, avec le rajeunissement des équipes, apparaissent des problématiques inattendues. La bouteille, compagne perfide de certains compagnons, n'est pas forcément la tasse de thé des nouvelles générations. Leur «trip»? Le cannabis. «Deux gars sur dix fument du shit dans le BTP», avoue, sans tabou, Nicolas Le Callonnec, responsable formation et sécurité chez Sacer Atlantique, filiale du groupe BTP Colas, dans une interview parue dans Ouest-France.

En effet, l'entreprise a mené une opération de prévention en distribuant des «cannabis-verdicts», des autotests qui décèlent la présence de la substance dans les urines. Bref, un danger supplémentaire rôde peut-être sur vos chantiers. Car le cannabis peut entraîner des pertes de vigilance et des troubles de la perception (vue, audition), susceptibles de causer des accidents... Si les statistiques sont rares, voire inexistantes, sur le sujet, il n'en reste pas moins vrai que plus d'un million de personnes, de toutes catégories socioprofessionnelles, consomment régulièrement cette substance qui est, faut-il le rappeler, illicite et dangereuse.

Carine Guicheteau, Rédactrice en chef adjointe

Carine GUICHETEAU

Sur le même sujet