Mon compte Devenir membre Newsletters

La Capeb transmet ses doléances aux «présidentiables»

Publié le par

Accorder à l'artisanat la place qui lui revient, via la création d'un ministère qui lui serait propre, c'est l'une des propositions que vient de faire la Capeb (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment) aux présidentiables et aux élus. Afin de placer les entreprises artisanales au coeur du débat électoral, la Capeb a publié, en janvier, son «livre blanc». Sur quatre-vingts pages, elle y expose ses «solutions pour l'avenir». Elle défend notamment l'instauration définitive de la TVA à taux réduit et préconise la création d'un prêt à taux zéro sans achat pour favoriser la réalisation de travaux dans le bâti existant. En outre, elle souhaite alerter les pouvoirs publics sur l'entreprise individuelle - victime, selon elle, de «discriminations en termes de fiscalité» pour qu'ils la considèrent comme une entreprise à part entière. Plus généralement, elle désire une simplification des démarches administratives et une production législative moins abondante mais plus lisible, avec des délais de mise en oeuvre réduits.

)