En ce moment En ce moment

La rénovation d'une cité universitaire bien étudiée

Publié par le

La cité universitaire des Gazelles d'Aixen-Provence a subi une lourde rénovation. Un chantier particulier, deux pavillons étant une réalisation de Fernand Pouillon, répertoriés au patrimoine architectural contemporain. Le challenge: préserver leur histoire et répondre aux nouvelles exigences thermiques.

  • Imprimer

Réhabiliter une cité universitaire des années cinquante classée au patrimoine architectural contemporain. Tel est le projet piloté en 2010 et 2011 par le cabinet d'architecture Actua. «Il fallait apporter des améliorations en termes de performances énergétiques et acoustiques en respectant à la fois la RT 2005, en vigueur à l'époque, et l'histoire des bâtiments, qui sont une réalisation de l'architecte Fernand Pouillon», explique Nathalie Guillot, architecte au sein d'Actua, groupé au bureau d'études P3G. Le travail sur les façades a été colossal. Lors des précédentes rénovations, elles ont été dénaturées par des garde-corps blancs à croisillons, qui ne permettaient pas la lecture de l'architecture originelle. L'objectif a donc été de restituer au mieux le travail de Fernand Pouillon et d'apporter une note de modernité à l'aide de matériaux contemporains. Sur les façades sud et nord, la trame des chambres est recréée par des éléments modulaires, constitués de panneaux isolants et des plaques de bardage en fibres de ciment. À base de pro-duits naturels, ce matériau possède une texture pérenne, et ses multiples coloris apportent une touche de dynamisme. Les menuiseries en alu-minium laqué gris sont disposées en "carré" sur le pavillon 2 et verticale-ment sur le pavillon 3, apportant du tonus aux façades sans en masquer l'aspect très ordonnancé.

Les espaces intérieurs ont été reconstitués à l'identique (chambres de 13 m2) avec une l'amélioration du confort thermique et acoustique (changement des cloisons, installation de sanitaires individuels et d'économiseurs d'eau). Le chantier semble avoir atteint ses objectifs de modernisation puisque les bâtiments affichent aujourd'hui une économie de 30 % d'énergie thermique.

@ PHOTOS : CROUS D'AIX-MARSEILLE / ACTUA / P3G

Des bâtiments classés

Pour gêner le moins possible les étudiants, les travaux des pavillons ont été réalisés en un temps record de huit mois, de février à octobre 2011. Actua a choisi de préserver toute la partie en pierres massives apparentes en l'isolant par l'intérieur, et de conserver l'apparence de la trame structurelle carrée des chambres en béton.

Des couleurs

Les panneaux se déclinent en huit coloris, une solution de bardage esthétique. Leur composition en fibres-ciment leur confère une excellente résistance au feu. Ils sont imputrescibles, hydrofuges, imperméables et résistants aux insectes xylophages. Tout cela garantit leur pérennité pour au moins 50 ans.

Une isolation renforcée

Les performances thermiques de la paroi ont été multipliées par quatre et les consommations globales réduites de plus de 30 %. Les performances acoustiques ont également été améliorées et respectent désormais un niveau sonore de 30 dB au niveau de la façade, et de 43 dB, ou moins, au niveau des chambres.

De nouveaux espaces de vie

Les chambres ont entièrement été rénovées. D'une surface de 13 m2, elles disposent désormais d'une mezzanine et de cabines sanitaires trifonctions (lavabo, douche et w.-c). Un acousticien a également été intégré au projet afin de réduire les nuisances sonores entre les chambres et les parties communes.

Repères

- Adresse
Aix-en-Provence (Bouches-du- Rhône)
- Livraison
Octobre 2011
- Maîtrise d'ouvrage
Crous d'Aix-Marseille
- Architecte
Cabinet Actua Architecture bureau d'études P3G
- Entreprises
Sovame (gros oeuvre), menuiserie Pistre (menuiserie, panneaux, ossature bois façades), Sauget & RC clim (électricité, plomberie)
- Surface pavillons 2 et 3
4 800 m2
- Coût
3,3 MEuros (P2 et P3)

MALLORY LALANNE

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet