Mon compte Devenir membre Newsletters

Label BBC pour la construction traditionnelle

Publié le par

La maison BBC (Bâtiment basse consommation) Jambert-Lafarge, livrée en novembre dernier, est un modèle de construction béton traditionnelle au service de la performance énergétique, pour un coût raisonnable et aisément reproductible.

La maison en béton du constructeur Jambert est le fruit d'une collaboration avec Lafarge pour un système de construction optimal en béton. Située dans le centre-ville d'Angers, elle a été conçue selon un mode traditionnel tout en répondant aux exigences du label Bâtiment basse consommation-Effinergie, anticipant la future Réglementation thermique 2012. Ce label est délivré aux constructions neuves dont la consommation maximale est de 50 kWhep/m2/an. Avec une consommation globale inférieure à 48 kWhep/m2, la maison Jambert-Lafarge a décroché ce label. Son coût énergétique annuel a été estimé à 1 021,06 Euros TTC. Pour obtenir le label, la construction devait aussi présenter une perméabilité à l'air inférieure à 0,6 m3/m2.h. Cette mesure s'effectue grâce au test du blowerdoor, qui repère les fuites. La maison d'Angers présente ainsi une perméabilité de 0,26 m3/m2.h. Elaborée avec des matériaux traditionnels comme le béton, le ciment ou le plâtre, cette maison de ville a mis en pratique les règles à respecter pour réaliser un logement économe en énergie. La coordination entre les différents corps d'état a été renforcée. Une attention particulière a été accordée à certains critères recensés dans des carnets de détails gérés par le chef de chantier et qui mettent en avant les points à ne pas négliger: conception bioclimatique, réalisation d'une bonne isolation thermique et d'une bonne étanchéité à l'air, intégration d'équipements techniques performants (menuiseries, plancher chauffant, chauffe-eau solaire, VMC...). Les économies d'énergie ainsi réalisées permettent au bâtiment d'atteindre le niveau A de l'étiquette énergie du diagnostic de performance énergétique.

@ LAFARGE

Isolation thermique par l'intérieur

Pour garantir le niveau de performance, les découpes des plaques isolantes doivent être précises: il faut éviter d'éventrer grossièrement le doublage sous peine de créer un pont thermique. Le tracé des conduites doit donc être optimisé. Elles sont généralement regroupées et circulent le long de zones moins problématiques (les angles, le long des menuiseries...).

@ LAFARGE

Test du blowerdoor

Pour le test du blowerdoor, ou porte soufflante, la société de diagnostic remplace la porte du logement par une porte soufflante, totalement étanche et munie d'un ventilateur. L'air est extrait de la maison pour créer une différence de pression entre l'intérieur et l'extérieur du bâtiment. Toutes les entrées et sorties d'air prévues (bouches VMC par exemple) sont aussi obstruées.

Thermographie infrarouge

On détecte notamment les endroits problématiques par thermographie infrarouge avec visualisation des zones refroidies par le passage de l'air. Ce sont les zones foncées sur le viseur de la caméra.

Test de la fumée

On utilise également une fumée artificielle (inoffensive) pour contrôler les déperditions. Elle s'infiltre par les endroits perméables et permet de visualiser facilement les fuites lors du test d'étanchéité à l'air.

Anémomètre à fil chaud

On utilise aussi un anémomètre à fil chaud qui détecte le déplacement de l'air à l'endroit de l'infiltration. Le fil est chauffé par un courant électrique qui le traverse, il se refroidit à l'air. Plus la vitesse de l'air est élevée, plus le refroidissement est rapide.

Corriger les fuites parasites

Après avoir constaté des défauts éventuels, il faut les corriger. Les fuites sont calfeutrées afin de renforcer l'étanchéité à l'air de la maison.

Repères


- Adresse Angers (Maine-et-Loire)
- Concepteur Maison Bernard Jambert
- Maître d'ouvrage Acheteur privé
- Surface habitable 108 m2 en R + 1
- Prix de la construction - de 150 000 Euros

Mot clés : maison

Claire Poisson

)