Mon compte Devenir membre Newsletters

Le BTP manque toujours autant de main-d'oeuvre

Publié le par

Emploi. Au 1er trimestre, 55 000 emplois restaient à pourvoir dans le BTP. Une situation notamment due à la pénurie de personnel qualifié.

Une hausse de 4 % des créations d'emplois entre 2005 et 2006 Le secteur du BTP crée beaucoup de postes mais la pénurie de main-d'oeuvre pose toujours problème 55 000 emplois restaient a pourvoir au 1er trimestre 2007 «Trois facteurs expliquent la croissance des dernières années, analyse Valérie Ponsard, du service des affaires économiques de la Capeb. D'abord, le passage de la TVA a 5,5 % en 1999-2000 pour certains travaux d'entretien et de rénovation. Ensuite, la mise en place des 35 heures, qui a joue sur le volume des embauches. Et la vitalité du marche du neuf, enfin, qui tire le secteur vers le haut »

@ Source: enquête I+C réalisée en janvier 2007 pour le compte de la Capeb

55 000 postes en souffrance

Le recrutement est au coeur des préocupations des artisants du BTP. Du simple fait de la pyramide des âges, selon la Capeb. 180 000 emplois seront à pourvoir dans les dix années à venir: 100 000 emplois salariés et 80 000 postes de chefs d'entreprises.

Maigre cela, le manque de main- d'oeuvre reste criant 19000 postes de maçons et de carreleurs étaient a pourvoir au 1er trimestre, ainsi que 12 000 de peintres ou vitriers. La situation est telle que de nombreux artisans déclarent devoir refuser des chantiers, selon la Capeb. De même, quand ils souhaitent embaucher, deux sur cinq n'y parviennent pas, faute de candidats qualifies.

Jean-Noel Caussil

)