Mon compte Devenir membre Newsletters

Le design au service des EPI

Publié le par

Pas toujours simple de faire porter des EPI à ses salariés. Et si l'une des solutions était de proposer aux artisans des équipements plus design, mieux coupés et dans des couleurs agréables? C'est, en tout cas, la tendance de ces dernières années.

Un mannequin habillé en vêtements de sécurité, à la coupe ajustée et aux couleurs tendances, comme dans une vitrine de prêt-à-porter. Lors de la convention EPI Center (réseau de distribution d'EPI) qui se tenait en mai dernier à Villefranche-surSaône, le mot «design» était sur toutes les lèvres. « Depuis quelques années, nous ne pouvons plus créer d'EPI sans prendre en compte la personne qui va les porter. En l'occurrence, des personnes de plus en plus jeunes. Il y a un côté sociétal avec l'équipement de sécurité: la personne veut être reconnue. C'est pour cette raison qu'elle recherche de jolis vêtements », souligne Francis Weizmann, gérant de Veltis, fabricant de vêtements de travail. Avec un marché français qui représentait 800 millions d'euros en 2011, les fabricants d'EPI ont donc tout intérêt à suivre les envies de leurs clients et les évolutions de la société.

Ainsi, des grandes enseignes aux petites entreprises, un soin particulier est apporté aux détails qui feront la différence. Le fabricant de pulls Concept Tricots Bonnemaille propose ainsi des modèles aux lignes modernes et près du corps, avec une poche pour ranger son smartphone. Du côté des chaussures, Puma a lancé Puma Safety Shoes au début des années 2000, avec des chaussures de sécurité aux lignes très «techniques» et modernes. Elles s'inspirent des innovations développées par les bureaux de design de la marque pour les chaussures de course.

Chez Lemaitre, également fabricant de chaussures de sécurité, la collection Vitamine propose des modèles très colorés. « Cependant, le marron et le noir restent les coloris les plus vendus car les moins salissants. Sauf les peintres qui achètent du blanc », reconnaît Jean-Pierre Boutonnet, chef des ventes B to B de la société. Cette ligne a été conçue en partie pour séduire les femmes, de plus en plus nombreuses dans les métiers du BTP (leur proportion atteint 11,1 % dans le bâtiment en 2010 d'après la FFB). « Les femmes représentent un nouveau marché à prendre dans les EPI. Mais c'est aussi un public très exigeant », admet Francis Weizmann (Veltis). Ainsi, il est désormais possible de trouver en boutique des vêtements et chaussures adaptés à leur morphologie.

Du design à tous les étages

Mais cette tendance ne concerne pas que les chaussures et les vêtements. Les concepteurs de casques, de lunettes et même de protections auditives proposent des modèles aux lignes travaillés. Chez MSA Gallet, fabricant d'EPI, un designer a même été intégré. « Cela fait environ cinq ans que notre secteur cherche à rendre les EPI «sexy». Un professionnel qui porte des lunettes design sur son VTT voudra trouver un produit approchant pour le travail », commente Olivier Thomasset, responsable commercial au sein de la structure. Et les résultats sur le chiffre d'affaires s'en ressentent. Il y a cinq ans, le fabricant a sorti une gamme de protections auditives profilées de manière très moderne et adaptables sur un casque. « Dans cette famille de produits, les ventes ont augmenté de 30 % », souligne Olivier Thomasset.

La sécurité n'est pas oubliée

Si l'aspect des EPI est important, leur certification l'est encore plus. Par exemple, le fabricant Lemaitre constate que pour chaque nouveauté en matière de design, dès qu'un composant change, il faut envisager une nouvelle certification. C'est sur ce point essentiel que la comparaison entre EPI et prêt-à-porter trouve ses limites. « Le look du produit est un vecteur puissant pour le vendre, mais il ne faut pas perdre de vue l'aspect sécuritaire. D'autant plus que le cahier des charges est de plus en plus important dans ce domaine », précise Antoine Fabre, délégué général du Synamap, Syndicat national des acteurs du marché de la prévention et de la protection. Et Olivier Thomasset (MSA Gallet) d'ajouter: « Le design n'est pas incompatible avec la sécurité. Au contraire, il nous permet de progresser. Nous utilisons ainsi des matières innovantes et plus confortables. Le seul aspect mode ne fera pas vendre nos produits sans la qualité, le confort et la protection. » Le design est donc de plus en plus présent dans la conception des EPI. Au-delà d'un simple effet esthétique, cette tendance représente un moyen efficace pour les chefs d'entreprise de faire porter ces équipements à leurs salariés.

)