Les TPE soutiennent Johnny

Publié par le

Tels l'idole des jeunes, plus des deux tiers des "petits" patrons s'exileraient eux aussi à l'étranger pour échapper au fisc. C'est ce que vient de révéler le très sérieux baromètre Fiducial, publié en janvier dernier. Si l'exil fiscal de Johnny Hallyday fait couler beaucoup d'encre et de salive, les dirigeants de très petites entreprises (TPE) ne seraient qu'un tiers à songer réellement à cette alternative. Mais à l'heure de l'élection présidentielle, ils sont 85% à souligner l'importance et l'urgence d'alléger la fiscalité.

Sur le même sujet