Mon compte Devenir membre Newsletters

Les «plombiers polonais» inquiètent les artisans

Publié le par

«Nos talents locaux sont en danger.» C'est le cri d'alarme poussé par de nombreux artisans du bâtiment bretons. Pour se faire entendre, ils ont diffusé leur message, fin octobre, dans les journaux locaux Ouest France et le Télégramme de Brest, en prenant une page de publicité. « Nous n'avons pas pour habitude de diffuser ces informations par voie de presse, mais nous souhaitons exprimer un message coup de poing. Nous nous inquiétons de l'arrivée d'une main-d'oeuvre «low cost» d'Europe centrale et occidentale », regrette Yves Gegaden, secrétaire général de la FFB Bretagne, qui rassemble 2 500 entreprises du bâtiment. Pour la FFB Bretagne, ces artisans étrangers s'appuient sur une législation bancale et sur la procédure de détachement qui autorise les ressortissants à rester trois mois en France. Au-delà de cette période, la législation du pays d'accueil prévaut. « Ils restent donc trois mois, retournent dans leur pays, et reviennent quelques semaines après », déplore Yves Gegaden. La FFB Bretagne va partir à la rencontre des élus et sénateurs pour tenter de combler un vide juridique et rassurer une filière fragilisée.

)