Mise à jour des règles de l'art du bâtiment

Publié par le

Le programme «Règles de l'art Grenelle environnement 2012» est lancé. Son but? Adapter les règles de construction aux nouvelles réglementations.

  • Imprimer

Les professionnels du bâtiment s'organisent pour répondre aux exigences du Grenelle environnement et de la réglementation thermique 2012. Pour Alain Maugard, porteur du programme «Règles de l'art Grenelle environnement 2012», « l'enjeu est primordial. Nous ne pouvons pas laisser les entreprises du bâtiment seules face aux nouvelles règlementations. Il est nécessaire de leur expliquer la marche à suivre. » La FFB et la Capeb, à l'initiative du projet, ont été rejointes par le CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment), l'AQC (Agence qualité construction) et le Coprec construction. Deux instances de gouvernance ont été créées: le conseil d'orientation et le comité de pilotage (regroupant les représentants des professions concernées). L'AQC, coordonnateur et gestionnaire du programme, et le CSTB, garant de la cohérence scientifique et technique, les assisteront.

Mise à jour des règles de l'art, proposition de nouvelles règles, notamment dans le domaine de la rénovation, révision des référentiels de formation... autant d'objectifs et de pistes de travail pour un programme structuré en cinq actions. Premier temps: recenser et fiabiliser les technologies clés dans le domaine, en tenant compte des typologies de bâtiments et des spécificités régionales. Deuxième temps: mettre à disposition des outils d'évaluation et d'autocontrôle fiables pour les interventions de chaque acteur du secteur. Il faudra également transformer les règles de références, notamment les DTU (documents techniques unifiés) et en créer de nouvelles pour la réhabilitation des bâtiments existants. La formation n'est pas oubliée. De nouveaux référentiels seront en effet élaborés. Enfin, il sera nécessaire de s'attacher à diffuser ces informations, via un site internet spécifique. La tâche est ardue. Les professionnels se sont fixés quatre ans pour y parvenir. « C'est une nouvelle ère qui commence pour la construction, a commenté Bertrand Delcambre, président du CSTB lors de la présentation du programme. Il a cependant précisé «qu'il ne fallait pas non plus hypertrophier la part de la performance énergétique pour un bâtiment, mais assurer un équilibre entre les différentes exigences (résistance mécanique, confort, acoustique, qualité de l'air, etc.) ».

Alain Maugard
porteur du programme

«Nous ne devons pas laisser les entreprises du bâtiment seules face aux nouvelles réglementations mais leur expliquer lamarche à suivre.»

Claire Poisson

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet