N'achetez plus votre matériel, louez-le!

Publié par le

Location. Faut-il acheter tout votre équipement professionnel? Matériel de chantier, outillage, véhicules, ordinateurs et logiciels, tout ou presque peut se louer aujourd'hui. Tour d'horizon d'une pratique en fort développement.

  • Imprimer
Les artisans ont pris l'habitude de louer du matériel ponctuellement, comme des nacelles élévatrices.

@ FOTOLIA / ILLUSTREZ-VOUS

Les artisans ont pris l'habitude de louer du matériel ponctuellement, comme des nacelles élévatrices.

Investir dans du matériel est une nécessité. Cependant, ces investissements doivent contribuer à valoriser l'entreprise, à faciliter son quotidien ainsi que son développement. Dans des périodes économiques difficiles, immobiliser de la trésorerie ou imputer au passif de votre entreprise des achats de matériel peut, notamment, limiter votre capacité d'emprunt. C'est pourquoi de plus en plus d'artisans s'orientent vers la location.

A l'heure actuelle, les professionnels du secteur estiment que 40 % du matériel est loué. Cabanes de chantier, nacelles, échafaudages, engins en tout genre... Tout un équipement qui, lorsqu'on le possède, présente de nombreuses contraintes. Au-delà du stockage qui devient rapidement problématique - avec, entre autres, la flambée des prix de l'immobilier -, il faut également prendre en compte et la logistique, comme le transport de l'outillage sur les chantiers, et l'entretien du matériel qui s'y rattachent. La location apparaît alors comme une solution à envisager sérieusement.

Des avantages indéniables

Patrick Rizzo, directeur marketing de Loxam, société spécialisée dans la location de matériels pour les artisans, explique que « les PME, à l'origine, avaient recours à nos services. Mais, depuis près de dix ans, les artisans ont eux aussi pris l'habitude de louer du matériel ponctuellement: nacelles, engins de manutention, etc. L'évolution se situe surtout au niveau de l'outillage et plus précisément de l' électroportatif, ainsi que sur l'allongement de la durée de location. » En effet, le principal avantage des contrats de location longue durée « est de disposer d'un équipement toujours au top des technologies, mais aussi d'avoir une garantie de continuité d'activité», selon lui. Lorsque vous louez du matériel, les contrats prévoient, en effet, le remplacement immédiat de tout équipement défectueux ou en panne.

Avec des contrats dont la durée peut aller jusqu'à cinq ans, la location permet d'adopter une approche comptable vous dispensant d'immobiliser des actifs, mais vous permettant aussi de maîtriser vos coûts. « C'est également un confort pour réaliser des devis », précise Patrick Rizzo. Il est effectivement plus aisé de connaître le prix de revient d'une machine ou d'un outil quand on les loue que d'effectuer le calcul complexe du coût d'amortissement d'un équipement.

@ EVAN BOTICELLI

Zoom
Location: soyez vigilant!

Louer du matériel, c'est avant tout une garantie de souplesse dans l'utilisation et dans la gestion de vos équipements. Pour autant, cela ne vous dispense pas d'une certaine vigilance. Lorsque du matériel loué vous est remis, vérifiez bien son état général afin qu'au moment de sa restitution, votre caution vous soit bien rendue. De la même façon, lorsque vous souscrivez à un contrat de location, consultez attentivement les conditions générales pour rendre le matériel en temps et en heure. Dans le cas de contrats de location longue durée, n'hésitez pas à prendre conseil, notamment auprès de votre comptable, pour mesurer le coût réel de la location.

@ FOTOLIA / SHARPNOSE

@ FOTOLIA / SHARPNOSE

@ FOTOLIA / SHARPNOSE

Dépasser les produits métiers

Louer du matériel de chantier chez un fournisseur comme Kiloutou - qui a même lancé sa plateforme de location en ligne, kiloutou.fr - ne présente guère de difficultés, car ce sont des outils que vous avez l'habitude d'utiliser. Pourtant, la location et les avantages qui en découlent s'appliquent aussi à des produits qui ne relèvent pas de votre coeur de métier. Il est bien sûr possible de louer des véhicules, utilitaires ou personnels, pour une courte ou une moyenne durée. Dans le cadre de déplacements, vous pouvez également louer des téléphones mobiles ou des clés 3G pour vous connecter à Internet de presque n'importe où. Euroteknic Location, par exemple, spécialiste de la location de matériels de mobilité, propose une clé 3 G à la location pour une durée comprise entre une semaine et deux ans. Il en va de même pour la téléphonie mobile. Vous pouvez ainsi rationaliser vos coûts, tout en restant parfaitement joignable par téléphone ou par mail.

En ce qui concerne le matériel informatique, véritable problématique du fait de son obsolescence rapide et de son entretien parfois complexe, de nombreuses offres sont disponibles. Chez Actiloc, un ordinateur de bureau de type Intel Pentium IV à 3 GHz, 1 Go de mémoire vive et doté d'un disque dur de 80 Go, coûte de 65 euros HT pour une journée de location à 125 euros HT pour un mois.

Vous pouvez aller encore plus loin et louer les logiciels que vous utilisez sur un ordinateur. C'est qu'on appelle le mode SaaS (Software as a Service, en anglais). Ici, les programmes ne sont plus physiquement installés sur vos ordinateurs mais chez un prestataire. Ils sont alors accessibles à distance via une connexion internet. L'avantage ? Vous n'avez plus à payer, chaque année, les licences pour vos applications. Par exemple, Microsoft Office pour la bureautique, Sage Paie pour... la paie, ou encore des solutions de gestion comptable comme Articlic sont disponibles à la location.

Au-delà du coût, vous disposerez de versions toujours à jour de vos logiciels grâce au mode SaaS. Sans compter que vos données sont sauvegardées sur des serveurs externes. Du coup, plus de risque de perdre tout ou partie de vos informations-clés à la suite d'une mauvaise manipulation! A noter que les contrats de location de logiciels comprennent le déploiement de l'application et sa configuration, ainsi que la formation des personnes à leur utilisation. Une solution particulièrement intéressante pour certains progiciels complexes.

José Roda

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet