En ce moment En ce moment

Organisez la formation de vos salariés

Publié par le

Si elle concerne directement les salariés, la formation relève avant tout de la stratégie d'entreprise. Le plan de formation doit donc s'inscrire dans une démarche de diagnostic des besoins réels identifiés par le dirigeant. Explications.

  • Imprimer

Quels sont mes enjeux face au marché? De quelles compétences vais-je avoir besoin? Telles sont les premières questions à se poser lorsque l'on s'interroge sur l'évolution de son entreprise. Vous vous trouvez actuellement à un point A et vous souhaitez arriver au point B. Différents outils peuvent vous aider. Parmi eux, la formation de vos salariés. Celle-ci existe depuis plus de 1 000 ans par l'apprentissage, le compagnonnage, les voyages: on peut dire qu'elle est entrée dans les moeurs. Tout dépend ensuite de la manière dont on la formalise.

Identifiez vos besoins

Le besoin en formation se définit de plusieurs manières. Il peut correspondre à l'évolution de l'activité de l'entreprise et de ses métiers: les technologies changent, tout comme les moyens de gestion informatique. Il existe des stages pour maîtriser la vérification des nouveaux outillages électroportatifs, d'autre pour mieux connaître les derniers logiciels de devis. Le marketing et la prospection de nouveaux clients peuvent aussi s'apprendre, tout comme la gestion de son site internet. Le besoin de formation peut également être lié à la stratégie de développement de la société: un positionnement sur un nouveau marché nécessite souvent de former ses équipes. Par exemple, avec les énergies renouvelables, vous aurez à maîtriser de nouvelles techniques. Leur enseignement fait partie des best-sellers des catalogues 2010. Enfin, le besoin peut aussi s'imposer de lui-même, avec la mise en place de nouvelles réglementations par exemple, qu'elles soient techniques ou relatives à la santé et à la sécurité au travail. Sur ce point, le Document Unique, qui liste les risques professionnels de l'entreprise, peut vous fournir des pistes d'amélioration qui nécessitent des formations.

Impliquez vos salariés

Pour établir un diagnostic complet, penchez vous aussi sur les connaissances de vos équipes. N'hésitez pas à les impliquer davantage dans la démarche. Ecoutez-les. Ce sont vos salariés qui testent les nouvelles techniques et sont confrontés à des problèmes potentiels sur le terrain. L'entretien annuel peut être le bon moment pour réaliser un bilan des compétences, pour révéler des demandes spécifiques de vos salariés. Ne négligez pas cet aspect humain. Pour André Cottenceau, président du Faf.Sab (organisme collecteur pour les TPE du bâtiment), « la méthode doit être adaptée à la personne qui reçoit la formation. » Par exemple, certains accepteront mieux une formation théorique, d'autres préféreront une formation pratique. C'est en faisant adhérer vos salariés à la démarche qu'elle sera réussie. Sollicitez également vos bons clients. Ils peuvent avoir un avis sur les voies d'amélioration à explorer.

Faites -vous aider

Pour choisir le type de formation, la gestion prévisionnelle des emplois et compétences (GPEC) peut vous aider. Cette méthode donne une vision des compétences requises et de celles déjà présentes dans l'entreprise. Leur analyse permet d'adapter le choix à ses besoins. N'hésitez pas à vous interroger sur le formateur. Quel contenu propose-t-il? Demandez des références. Enfin, si vous éprouvez encore des difficultés à mettre en place votre plan de formation, votre organisation professionnelle peut vous aider. Des services de proximités gérés par la Capeb, la FFB, ou encore la FNTP répondent à vos questions et vous accompagnent dans votre démarche. Vous pouvez également vous appuyer sur des courtiers.

Quel financement?

La formation implique un investissement. Différentes solutions existent pour vous aider. Votre organisme paritaire collecteur agréé (Opca) peut prendre en charge une partie du coût. Vous participez d'ailleurs à son financement avec la contribution annuelle que vous lui versez. En dehors des Opca, différents organismes peuvent prendre en charge vos frais: la région, les collectivités locales, certaines organisations professionnelles ; d'où l'importance de faire appel à un conseiller pour vous guider.

L'après formation

Une fois la formation choisie et effectuée par le collaborateur, il faut gérer son retour dans l'entreprise. Il doit rapidement mettre en pratique ses nouveaux acquis, et surtout ne pas rester dans la théorie. Il améliorera ainsi ses compétences et se sentira valorisé dans l'entreprise. N'hésitez pas à lui confier des missions de tutorat afin qu'il retransmette aux équipes ce qu'il a appris. Sur certains sujets non réglementaires, le fait d'envoyer un seul salarié peut permettre d'en former trois.

Témoignage

Pierre-Yves Fernandez, Quetigny (Bourgogne)
Pierre- Yves Fernandez, cogérant de la SARL Fernandez, spécialisée dans le chauffage, la plomberie et les énergies renouvelables, a mis en place une politique dynamique pour la formation de ses équipes. Chaque salarié est reçu en entretien individuel tous les ans. L'occasion de faire le point sur sa place dans l'entreprise, son niveau de formation, ses envies et les évolutions possibles.
En pointant besoins et envies, l'artisan élabore son plan de formation. Son but? Valoriser ses équipes et développer leur polyvalence pour répondre au marché. Son conseil: «Se rapprocher de son organisation professionnelle et des confrères. Ne pas rester seul face à ses questions. Et surtout, avoir confiance en ses salariés.»

Claire Poisson

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet