Mon compte Devenir membre Newsletters

Réussissez votre plaquette commerciale

Publié le par

Vitrine de votre entreprise, la plaquette publicitaire doit être cohérente avec votre positionnement et susciter l'intérêt de son destinataire. Pour y parvenir, la simplicité et un bon message suffisent à faire mouche.

 

A SAVOIR
FABRICATION: QUEL EST SON COUT?

Moyennant 160 à 300 euros HT pour 500 exemplaires, vous pouvez faire imprimer votre plaquette en ligne au format A4, par un site d'imprimerie (www.vistaprint.fr, www.ooprint.fr ou encore www.promo-flyer.com) auquel vous confierez un fichier informatique. Autre solution: recourir à la reprographie pour photocopier un document que vous aurez créé, en profitant des promotions affichées par des enseignes généralistes (par exemple 0,13 Euros HT pour 500 photocopies couleur chez Office Depot).

Donner vos coordonnées tout en valorisant votre savoir-faire: telle est l'ambition d'une plaquette publicitaire, outil de communication à la croisée de plusieurs supports. «Plus qu'une simple carte de visite, c'est un document pérenne, que le client ou prospect va garder pour son contenu informatif. Moins riche qu'un catalogue, elle n'a pas vocation à être exhaustive ni à entrer dans le détail de l'offre et des prix.» C'est ainsi qu'Isabelle Flamenbaum, gérante du cabinet IF Conseil à Aix-en-Provence, spécialisé dans le management et la communication, résume l'utilité d'une plaquette publicitaire. Comme tous les vecteurs d'image de l'entreprise, elle doit être en parfaite cohérence avec votre activité: ni trop luxueuse (sauf si vous vendez des marchandises ou des prestations haut de gamme) pour ne pas dérouter vos prospects, ni trop basique, car vous passeriez alors pour une entreprise bas de gamme. Première étape à franchir, avant de vous lancer dans sa conception: une réflexion poussée sur votre identité, vos atouts, et, bien sûr, la cible à laquelle vous la destinez. «L'artisan doit prendre du recul sur son métier, se mettre à la place du prospect, s'interroger sur les motifs qui font qu'on le sollicite», explique Isabelle Flamenbaum.

Une plaquette doit clairement indiquer les informations essentielles.

Une plaquette doit clairement indiquer les informations essentielles.

Vous êtes peintre, et utilisez des produits écologiques? Faites-le savoir, si vous ciblez une clientèle de particuliers sensible à cet argument. Vous installez de la climatisation, êtes bardé de labels, de certificats de qualité, et ciblez des architectes soucieux des aspects techniques? Insistez sur vos qualifications. «Si un artisan cible plusieurs catégories de clientèle, il peut réaliser une plaquette unique, mais devra déterminer laquelle il veut toucher en priorité, pour diffuser un message dominant» , estime Isabelle Flamenbaum. Pour elle, les particuliers sont, de façon générale, plus sensibles aux critères subjectifs, à l'émotion, comme celle suscitée par un artisan boulanger présentant d'appétissants produits du terroir. Quant aux entreprises, elles se montrent plus ouvertes aux valeurs objectives: qualité, respect des délais, expérience, etc. Une plaquette doit diffuser un message simple et concis. Pour cela, elle doit délivrer les informations de base: vos coordonnées (incluant les mentions légales, numéro Siren ou numéro d'inscription RCS ou RCM), un résumé de votre métier, avec une «accroche» (par exemple «Le spécialiste du parquet Versailles») et un plan d'accès. Le tout est d'encourager le prospect à prendre contact. Pour cela, montrez-vous incitatif, avec des formules telles que: conseil personnalisé, déplacement sur site, mesures ou devis gratuits, show-room ouvert de telle à telle heure. Plus le destinataire sera en confiance, plus la plaquette sera efficace. Ce qui passe aussi par de belles photos, pertinentes, par exemple les intérieurs que vous avez aménagés ou les produits esthétiques que vous commercialisez. «L'artisan peut également se mettre en scène lui-même», indique Isabelle Flamenbaum. Ou alors, vous pouvez présenter vos locaux ou votre équipe, devant un véhicule impeccable aux couleurs de l'entreprise, avec le nom des différents contacts.

Délivrez un message concis

 

Concernant la forme de la plaquette, mieux vaut, là aussi, privilégier la simplicité. Un format A4 plié donne un quatre pages en A5 ou un triptyque. «Il est alors possible de consacrer chaque volet du triptyque à une offre particulière, par exemple lorsqu'un artisan est à la fois plombier, chauffagiste et climaticien», observe Jean-Claude Boulet, conseiller en communication de JCB Services à Delincourt (Oise) et animateur du stage «Créer son logo et ses documents commerciaux» à la chambre de métiers des Yvelines. «Avec peu de moyens, il est tout à fait envisageable de réaliser sa plaquette soi-même». Il vous suffit de posséder une imprimante couleur de bonne qualité, au minimum un logiciel de traitement de texte dans lequel on inclut des photos, voire un logiciel de production assistée par ordinateur. «Et disposer de temps et de créativité», complète-t-il. En revanche, pour trouver le message et l'accroche, mieux vaut vous faire aider d'un professionnel, qui pourra, en outre, vous fabriquer des plaquettes plus sophistiquées, comme une pochette au format A4 permettant d'inclure un devis. Olivier Bourgeois, ébéniste contemporain aux Grandes Ventes (Seine-Maritime), réalise des cuisines et des salles de bains sur mesure. Il a opté pour une plaquette au format carte postale: «Je m'en sers comme d'une carte de visite. Et la surface est suffisamment importante pour inclure les visuels d'une salle de bains et d'une cuisine que j'ai réalisées, ce qui donne une indication aux clients». La plaquette fait valoir son expertise et délivre ses coordonnées. Au total, Olivier Bourgeois a déboursé 290 Euros HT pour 1 250 exemplaires, création comprise. Enfin, pensez à renouveler votre plaquette à chaque changement de coordonnées, lors de l'élargissement de votre activité, ou tout simplement pour rafraîchir les visuels qui y figurent. Moins «moderne» qu'une vitrine sur le Web, votre plaquette doit pourtant rester, elle aussi, dans l'air du temps.

Témoignage

Corinne Buquet, gérante de l'agence Cbuquet.com à Doudeville


«Diffusez votre plaquette auprès de tous vos contacts»


Rien ne sert de réaliser une belle plaquette si elle doit rester au fond d'un tiroir. «Pour faire vivre cet outil et en tirer la plus grande efficacité, il faut le diffuser auprès de tous ses contacts: fournisseur, partenaires en affaires, clients...» Un installateur de salles de bains peut en confier une partie à ses fournisseurs voire à des commerçants de son entourage. «Je conseille d'investir quelques euros dans un support en plexiglas, qui maintiendra la plaquette verticale et bien visible des clients, par exemple sur le comptoir d'un commerçant», indique Corinne Buquet. Ce même support vous sera utile lors de vos salons, manifestations où vous diffuserez également votre plaquette à grande échelle. Enfin, n'omettez pas de remettre une plaquette lors de chaque contact avec un prospect.

Olga Stancevic

)