En ce moment En ce moment

Un bilan positif pour le secteur du BTP

Publié par le

6,1 milliards d'euros d'investissements ont été réalisés grâce au plan de relance professionnel BTP. C'est ce qu'ont indiqué les organisations professionnelles réunies pour faire le point un an après son lancement.

  • Imprimer

@ IMAGINE

Pas moins de 77000 emplois sauvegardés, dont 38 500 dans le bâtiment, 15 000 dans les travaux publics et 23 000 dans les filières connexes, tels sont les effets du plan de relance initié en décembre 2009. De quoi réjouir les fédérations (Capeb, FFB, FNTP, FNSCP BTP) réunies le 24 novembre dernier pour en dresser le bilan.

Pour atteindre ces résultats, les organismes professionnelsPro BTP, organisme de protection sociale du BTP, l'UCF, union des caisses de France, la SMABTP, assureur du BTP et la CNETP, caisse nationale des entreprises du BTP. ont mobilisé près de 649 millions d'euros sous la forme de prêts à taux privilégiés permettant ainsi de financer des travaux de rénovation et d'amélioration de la performance énergétique de logements du parc des organismes HLM. 182 bailleurs sociaux ont également bénéficié d'un financement à taux fixe à 1 %. Des travaux d'amélioration de la qualité de l'environnement, de la sécurité des usagers, d'accessibilité et de mobilité mais aussi de développement économique ont aussi déployés par les collectivités territoriales. Par ailleurs, 1 104 collectivités et établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) ont bénéficié d'un financement à taux privilégié. Au final, ce plan a permis de soutenir 6,1 milliards d'euros d'investissements , dont 3,6 milliards pour le bâtiment et 2,5 milliards pour les travaux publics. Ce qui représente plus de 10 % de l'investissement des collectivités locales en 2010, selon la note de conjoncture 2010 des finances locales publiée par Dexia. Les représentants des différentes organisations se réjouissent de ces chiffres. Pour Patrick Liébus, président de la Capeb, il s'agit avant tout d'un « acte citoyen qui a été réalisé pour redonner de l'activité à nos salariés ». Saluant une « mesure exemplaire », Didier Ridoret, président de la FFB, reste cependant pessimiste quant à la possibilité de reproduire l'opéra Claire Poissontion à court terme.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet