En ce moment En ce moment

Un éco-prêt à taux zéro en chantier

Publié par le

Mettre en place un éco-prêt à taux zéro pour financer de lourdes réhabilitations, telle est l'une des 44 mesures proposées par le comité opérationnel sur la rénovation énergétique des bâtiments existants, présidé par Philippe Pelletier de l'Agence nationale pour l'amélioration du logement (Anah). D'une durée de dix à quinze ans, ce prêt porterait sur des sommes importantes, plafonnées à 25 000 ou 30 000 euros. Il permettrait aux propriétaires d'un logement et aux bailleurs de financer d'un seul coup le maximum de travaux: isolation du toit, des murs, changement de fenêtres, de chaudière, etc. Dans le cas, par exemple, d'un projet particulièrement performant sur des bâtiments très énergivores (c'est-à-dire consommant plus de 450 kWh/mètre carré par an d'énergie primaire), le prêt pourrait être associé à une subvention ou donner lieu, comme en Allemagne, à un bonus. En revanche, il ne serait pas cumulable avec le crédit d'impôt pour les dépenses d'équipements de l'habitation principale en faveur des économies d'énergie. Ce dernier serait néanmoins maintenu et même élargi aux bailleurs. Il pourrait être augmenté pour l'isolation des parois opaques, qui constitue les travaux les plus efficaces et pourtant les moins réalisés. Certaines propositions pourraient trouver leur place, dès février, dans le projet de loi Grenelle 1 puis dans celui du Grenelle 2. D'autres nécessitent une phase d'étude complémentaire pour une décision courant 2008.

Sur le même sujet